entendre Dieu (17)

nouvelles des un-e-s et des autres

  • cheminement depuis notre dernière rencontre
  • sujets de reconnaissance, de louange, demandes
  • « j’ai entendu Dieu… »
  • « j’ai encouragé une personne qui a entendu Dieu… »

programme de la soirée

deuxième partie du chapitre 7 du livre, de la pages 204 (après le titre « La foi de Christ devient ma foi ») à la page 218

lectures, références dans la Bible et discussions:

  1. L’auteur propose cette pensée forte: « Cet Evangile est la Bonne Nouvelle que le règne souverain de Dieu est accessible à l’humanité ici-même et dès à présent. » (204) A discuter en lien avec le passage ci-dessous:

Soudain, il s’éleva sur le lac une si grande tempête que la barque était recouverte par les vagues. Et Lui, Il dormait. Les disciples s’approchèrent et Le réveillèrent en disant: «Seigneur, sauve-nous, nous allons mourir!» Il leur dit: «Pourquoi êtes-vous si craintifs, hommes de peu de foi?» Alors Il se leva, menaça les vents du lac et il y eut un grand calme. Ces hommes furent très étonnés et dirent: «Quel genre d’homme est-ce? Même les vents et la mer Lui obéissent!»

la Bible, Matthieu 8.24-27

« les disciples avaient une grande foi en Jésus. Ils s’étaient tournés vers Lui, comptant sur Lui pour les sauver. Ils avaient une grande foi en Lui, mais ils n’avaient pas Sa grande foi en Dieu. C’est parce qu’ils n’avaient pas Sa foi qu’Il leur dit que leur foi était bien petite. Les notions de « foi en Christ » et « d’amour pour Christ » laissent Christ à l’extérieur de la personnalité du croyant » (204-205)


  1. Relever ce que les trois textes de la Bible ci-après nous transmettent en rapport avec note relation intime avec Dieu:

J’ai été crucifié avec Christ; ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi; et ce que je vis maintenant dans mon corps, je le vis dans la foi au Fils de Dieu qui m’a aimé et qui s’est donné Lui-même pour moi.

la Bible, Galates 2.20

C’est Moi qui suis le vrai cep, et Mon Père est le vigneron. Tout sarment qui est en Moi et qui ne porte pas de fruit, Il l’enlève; et tout sarment qui porte du fruit, Il le taille afin qu’il porte encore plus de fruit. Déjà vous êtes purs à cause de la Parole que Je vous ai annoncée. Demeurez en Moi et Je demeurerai en vous. Le sarment ne peut pas porter de fruit par lui-même, sans rester attaché au cep; il en va de même pour vous si vous ne demeurez pas en Moi. Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en Moi et en qui Je demeure porte beaucoup de fruit, car sans Moi vous ne pouvez rien faire.

la Bible, Jean 15.1-5

Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.

la Bible, 2 Corinthiens 5.17

Choisir d’être vivant-e pour Dieu

  1. Discuter le titre que l’auteur propose, ci-dessus, et cette citation: « La personne qui est entrée dans la vie supplémentaire par l’action de la Parole créatrice de Dieu vit à présent entre deux domaines distincts de vie et de pouvoir: celui du naturel, ou de la chair, et celui du surnaturel, ou de l’esprit. »

  1. L’auteur nous invite à affirmer fermement qui nous sommes dans la vie nouvelle, que nous nous identifions avec la vie de Christ en nous et contre le péché qui peut être encore présent en nous; comment exprimeriez-vous cela en vos propres termes?

vous aussi, considérez-vous comme morts pour le péché et comme vivants pour Dieu en Jésus-Christ notre Seigneur.

la Bible, Romains 6.11

« C’est un acte de la volonté. Est-ce ma volonté de rester dans mon ancienne vie de péché? Ou est-ce ma volonté d’être dans la vie de résurrection de Christ, qui est entrée en moi sous l’impact de la Parole de Dieu? » (208)

mettez en oeuvre votre salut avec crainte et profond respect. En effet, c’est Dieu qui produit en vous le vouloir et le faire pour Son projet bienveillant.

la Bible, Philippiens 2.12-13

  1. Entrons dans une lectio divina avec 3 passages de la Bible:

lectio divina

Fermez les yeux et expirez lentement. Demandez à Dieu de vous donner l’ouverture d’esprit nécessaire pour entendre ce que l’Esprit souhaite vous communiquer aujourd’hui.

lecture – lectio

Lisez les passages lentement.

En effet, si nous avons été réconciliés avec Dieu grâce à la mort de Son Fils lorsque nous étions Ses ennemis, nous serons à bien plus forte raison sauvés par Sa vie maintenant que nous sommes réconciliés. Bien plus, nous plaçons notre fierté en Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ, par qui maintenant nous avons reçu la réconciliation.

la Bible, Romains 5.10-11

Par le baptême en Sa mort nous avons donc été ensevelis avec Lui afin que, comme Christ est ressuscité par la gloire du Père, de même nous aussi nous menions une vie nouvelle.

la Bible, Romains 6.4

Or, si nous sommes morts avec Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec Lui, car nous savons que Christ ressuscité ne meurt plus; la mort n’a plus de pouvoir sur Lui. Christ est mort, et c’est pour le péché qu’Il est mort une fois pour toutes; maintenant qu’Il est vivant, c’est pour Dieu qu’Il vit. De la même manière, vous aussi, considérez-vous comme morts pour le péché et comme vivants pour Dieu en Jésus-Christ notre Seigneur.

la Bible, Romains 6.8-11

Maintenant que vous vous êtes familiarisés avec les mots, relisez ces textes. Cette fois-ci, rendez votre coeur attentif à un mot ou une phrase, un détail qui vous touche ou résonne plus particulièrement. Ne choisissez pas vous-même. Laissez l’Esprit vous le communiquer. Même si cela ne vous plaît pas, tâchez de le recevoir avec humilité et attendez de voir ce qui va se produire (Jc 1.21)


méditation – meditatio

Lisez lentement les passages bibliques encore une fois. Pendant votre relecture, et dans les minutes qui suivent, méditez sur le mot ou la phrase qui vous a touché. Pourquoi, à votre avis, ces mots ont-ils résonné dans votre coeur?

Demandez ensuite à Dieu: Quelle relation cela a-t-il avec ma vie aujourd’hui? Qu’ai-je besoin de savoir, de faire ou de changer en moi?


prière – oratio

Relisez les passages une dernière fois en réfléchissant à ce que vous voulez dire à Dieu en réponse à ce que vous pensez avoir entendu ou reçu de la part de l’Esprit.

Priez comme vous vous y sentez guidé. Vous voudrez peut-être remercier Dieu ou Lui demander quelque chose. 


contemplation – contemplatio

Agissez selon ce que vous avez reçu. Il se peut que vous souhaitiez rester dans le silence, attentif à la présence de Dieu – pour être avec Lui tout simplement. Vous voudrez peut-être réfléchir aux questions suivantes: quelle impression Dieu vous a-t-Il faite dans ce passage? Comment Christ vous a-t-Il paru dans ce passage? Y a-t-il une qualité de Christ qui vous donne envie d’avoir Sa vie en vous, ou au moins d’être avec Lui? Méditez en silence sur la beauté et l’espérance que cela représente.


La Parole écrite dans la progression du salut

  1. Nous avons maintenant l’occasion de parler de notre rapport à la Bible: « l’utilisation correcte de la Parole écrite est primordiale pour nos efforts de coopération avec Dieu en vue d’une conformité complète au Christ. » (211) « la Bible prouve elle-même sa propre authenticité à celui qui la lit dans un esprit sincère et réceptif. Tout comme l’ouverture spirituelle et la soif de Dieu amènent naturellement à la Bible, si celle-ci est disponible, ainsi la lecture enthousiaste de la Bible mène-t-elle naturellement et concrètement à la pensée de Dieu en la personne de Christ. » (212) « Au fur et à mesure que nous la lisons et l’étudions avec intelligence, humilité et réceptivité, nous partageons de plus en plus la pensée de Dieu. »

  1. Pour lire la Bible, l’auteur nous propose un positionnement de base: qu’en pensez-vous? « Subordonnez votre désir de découvrir la vérité à votre désir d’agir selon la vérité, de lui obéir! » (212) « Votre but ne doit être que de nourrir votre âme avec la Parole que Dieu a pour vous. » (214) « Nous lisons pour ouvrir notre coeur à l’Esprit » (214)

  1. Comparer votre manière de lire la Bible actuellement aux conseils concrets proposés par l’auteur:
  • ne cherchez pas à en lire trop à la fois
  • abordez le passage choisi comme un endroit sacré où vous allez rencontrer Dieu
  • demandez-vous toujours: « étant donné la lumière de cette vérité, à quoi ma vie devrait-elle ressembler et comment devrais-je parler et agir? »

  1. Choisissez un texte ci-dessous pour le lire, méditer, intégrer et pratiquer… en vous inspirant des 5 étapes proposées par l’auteur:

Il n’y a pas de peur dans l’amour; au contraire, l’amour parfait chasse la peur, car la peur implique une punition. Celui qui éprouve de la peur n’est pas parfait dans l’amour. Quant à nous, nous L’aimons parce qu’Il nous a aimés le premier.

la Bible 1 Jean 4.18-19

L’Eternel est mon berger: je ne manquerai de rien. Il me fait prendre du repos dans des pâturages bien verts,
Il me dirige près d’une eau paisible. Il me redonne des forces, Il me conduit dans les sentiers de la justice
à cause de Son nom.

la Bible, Psaume 23.1-3

Du reste, nous savons que tout contribue au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés conformément à Son plan.

la Bible, Romains 8.28

Une dernière pensée pour conclure ce chapitre: « ces grandes vérités communiquées par l’Ecriture sont exactement les mêmes que celles auxquelles Jésus croyait. Elles constituent la foi, l’espérance et l’amour dans lesquels Il vivait. Lorsqu’elles deviennent nos convictions, Sa pensée devient notre pensée. Nous sommes alors en mesure de fonctionner comme de véritables compagnons d’oeuvre de Dieu, comme les frères, soeurs et amis de Jésus dans le Royaume de Dieu présent et à venir. » (216-217)

%d blogueurs aiment cette page :