entendre Dieu (11)

nouvelles des un-e-s et des autres

Elisée dit: « L’Eternel, le Maître de l’univers, dont je suis le serviteur est vivant! »

la Bible, 2 Rois 3.14
  • cheminement depuis notre dernière rencontre
  • sujets de reconnaissance, de louange, demandes
  • « j’ai entendu Dieu… »
  • « j’ai encouragé une personne qui a entendu Dieu… »

programme de la soirée

deuxième partie du chapitre 4 du livre, pages 105 à 114

lectures, références dans la Bible et discussions:

Proposition de lectio divina. Le texte complet (2 Rois 6.8-23) est disponible en pdf.

« Préparez-vous à recevoir quelque chose de la part de Dieu. Fermez les yeux et expirez lentement. Demandez à Dieu de vous rendre ouvert et réceptif à toute chose que l’Esprit souhaiterait vous communiquer aujourd’hui. » (p 105)

lecture – lectio

Citation de Dallas Willard: « Tout mouvement dans la réalité visible est un mouvement dans le Logos qui l’enveloppe, la Parole de Dieu en qui subsistent toutes choses, et ne repose sur personne d’autre que Dieu en Son Fils, qui était et est « le rayonnement de la gloire de Dieu et l’expression parfaite de Son être et soutient toutes choses par Sa Parole puissante » (Hé 1.1-3). Combien avons-nous besoin aujourd’hui de nos Elisées qui, per leur vie et leur enseignement, et aussi par la prière, peuvent nous ouvrir les yeux et nous permettre de voir la réalité de la présence de Dieu tout autour de nous, dans chaque particule de matière ainsi qu’au-delà! » » (p 105)

Lisez 2 Rois 6.11-17 en vous immergeant dans le contexte.

Rendez votre coeur attentif à:

  • un mot, une phrase, un détail de l’histoire qui ressort ou vous touche plus particulièrement
  • un élément dans lequel vous vous reconnaissez dans le récit (identification avec un des personnages, ou avec un objet, ou avec « une mouche sur le mur qui observe toute la scène »)

Laissez l’Esprit vous guider.

méditation – meditatio

Méditez sur ce passage:

  • mot ou phrase qui vous a plus particulièrement touché-e: pourquoi, à votre avis, cela a-t-il résonné dans votre coeur?
  • là où vous vous reconnaissez dans ce passage: quels sont vos sentiments envers cette personne ou cet objet? qu’est-ce qui vous attire? que pensez-vous ou ressentez-vous au sujet de Dieu?

Demandez à Dieu: « Quel lien cela a-t-il avec ma vie aujourd’hui? Y a-t-il quelque chose que j’ai besoin de savoir, de faire ou de changer en moi? »

prière – oratio

Relisez les versets 15 à 17 en réfléchissant à ce que vous voulez dire à Dieu en réponse à ce que vous pensez avoir entendu ou reçu de la part de l’Esprit.

Le roi de Syrie y envoya des chevaux, des chars et une forte troupe, qui arrivèrent de nuit et qui encerclèrent la ville. Le serviteur de l’homme de Dieu se leva de bon matin pour sortir de la ville, et il vit qu’une troupe la cernait, avec des chevaux et des chars. Il dit alors à l’homme de Dieu: « Ah, mon seigneur, comment ferons-nous? » Il répondit: « N’aie pas peur, car ceux qui sont avec nous sont plus nombreux que ceux qui sont avec eux. » Puis Elisée pria: « Eternel, ouvre ses yeux pour qu’il voie. » L’Eternel ouvrit les yeux du serviteur, et il vit la montagne pleine de chevaux et de chars de feu tout autour d’Elisée.

la Bible, 2 Rois 6.14-17

Priez comme vous vous y sentirez guidé-e. Peut-être pour remercier Dieu et/ou Lui demander quelque chose.

contemplation – contemplatio

Agissez selon ce que vous avez reçu. Il se peut que vous souhaitiez rester dans le silence, attentive/tif à la présence de Dieu – pour être avec Lui tout simplement.

Tenez-vous dans la présence de Dieu, Lui qui intervient dans notre vie et peut être vu.


Dieu devrait communiquer

Pensées et passages de la Bible à discuter:

« Chien de berger ou vrai berger? » Dans la formation au leadership chrétien, on insiste trop souvent sur la manière d’amener d’autres personnes à simplement faire ce qu’on leur dit. Sur ce plan, l’Eglise se conforme largement aux structures de leadership du monde. En effet, le mot leadership se trouve souvent réduit à un euphémisme vague quand il s’applique à nos efforts communautaires habituels, que ce soit dans l’Eglise ou à l’extérieur. » (108)

« Manipuler, manager ou faire pression sur quelqu’un n’est pas la même chose que d’être un vrai leader. Le chien de berger manoeuvre les brebis de force, tandis que le berger biblique les appelle simplement et marche calmement à leur tête. » (108)

« Quand nous dirigeons comme des bergers, notre confiance ne repose qu’en une seule chose: la parole du Grand Berger, qui est donnée soit à travers nous, soit directement à ses brebis. Nous savons qu’elles connaissent sa voix et ne suivront pas un autre (Jn 10.1-16). Nous ne voulons pas qu’elles suivent un autre, même si cet « autre » c’est nous. Il n’y a que cette confiance suprême qui puisse nous libérer et nous permettre d’oeuvrer véritablement au ministère de Christ. » (108)

Plus loin, l’auteur propose de nommer les pasteurs sous l’autorité de Dieu des « sous-bergers ». (109) Il propose de diriger comme Jésus a dirigé: « Ce sont l’état d’esprit et l’attitude du Chef des bergers qui doivent servir de modèle aux sous-bergers. » (111)

Celui qui entre par la porte est le berger des brebis. Le gardien lui ouvre et les brebis écoutent sa voix; il appelle par leur nom les brebis qui lui appartiennent et il les conduit dehors. Lorsqu’il les a toutes fait sortir, il marche devant elles et les brebis le suivent, parce qu’elles connaissent sa voix.

la Bible, Jean 10.2-4

Discuter la citation suivante en lien avec les 3 textes de la Bible ci-dessous: « Comme Henri Nouwen l’a dit, « une relation d’enseignement rédemptrice est bilatérale (…) le maître doit aussi apprendre de son étudiant (…) » » (109)

Alors Il s’assit, appela les douze et leur dit: «Si quelqu’un veut être le premier, il sera le dernier de tous et le serviteur de tous.»

la Bible, Marc 9.35

Ne faites rien par esprit de rivalité ou par désir d’une gloire sans valeur, mais avec humilité considérez les autres comme supérieurs à vous-mêmes.

la Bible, Philippiens 2.3

soumettez-vous les uns aux autres dans la crainte de Dieu

la Bible, Ephésiens 5.21

Question en lien avec le passage suivant: pouvons-nous transposer ce qui est proposé dans le cadre familial (par exemple dans la relation entre parents et enfants)? « En tant que pasteur, je dois me demander s’il m’arrive, afin d’obtenir suffisamment d’obéissance et de soutien pour mes projets, d’inciter les gens à renoncer à leur propre réflexion et aux expériences qu’ils ont faites de la conduite et de l’écoute de Dieu. » (110)

Discuter ce conseil (l’auteur cite Joyce Huggett): « Si vous croyez que Dieu vous a dit quelque chose, demandez-Lui de le confirmer trois fois: par Sa Parole, par les circonstances et par d’autres personnes qui pourraient ne rien savoir de votre situation. » (113)

Et cette question pour conclure ce chapitre: « Comment envisagez-vous la relation entre d’une part votre expérience personnelle de l’écoute de Dieu et d’autre part votre participation à la communauté des croyants (…) »? (114)

%d blogueurs aiment cette page :