entendre Dieu (10)

nouvelles des un-e-s et des autres

Nous avons été béni-e-s en écoutant la magnifique interprétation d’une bénédiction, en ces temps de séparation par mesure de protection. Merci Seigneur pour cette heureuse initiative, grand signe d’unité, et que cette bénédiction chantée retombe également sur la Suisse romande, et sur nous et nos proches:

En effet, j’ai l’assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni le présent ni l’avenir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur.

la Bible, Romains 8.38
  • cheminement depuis notre dernière rencontre
  • sujets de reconnaissance, de louange, demandes
  • « j’ai entendu Dieu… »
  • « j’ai encouragé une personne qui a entendu Dieu… »

programme de la soirée

Première partie du chapitre 4 du livre, pages 85 à 105 (avant la lectio divina).

Ce chapitre est présenté ainsi: « si vous vous rendez compte que vous n’avez pas réellement confiance que Dieu veuille ou puisse vous parler et vous guider, ce chapitre est conçu pour vous aider. » (p 90)

lectures, références dans la Bible et discussions:

“La terre est remplie des Cieux, chaque buisson embrasé par la présence de Dieu, mais seul celui qui voit retire ses sandales” (Elizabeth Barrett Browing)

retire tes sandales, car l’endroit où tu te tiens est une terre sainte

la Bible, Exode 3.5

“En effet, c’est en Lui que nous avons la vie, le mouvement et l’être”.

la Bible, Actes 17.28
  1. Discuter la citation qui précède, en lien avec les deux textes de la Bible cités (Moïse qui a été capable d’entendre et de voir Dieu; Dieu qui n’est pas absent de notre monde mais au contraire le tient ferme par Sa Parole, donne la vie, et aime chaque créature): « Ce sont nos présupposés et nos préjugés qui déterminent, dans les faits, ce que nous pouvons voir, entendre ou observer. »
  1. Que pensez-vous de ceci: L’auteur cite Agnès Sanford: « Je ne savais pas que je faisais moi-même obstacle à mes propres prières à cause de mon manque de foi. » Dallas Willard souligne que les témoignages sont utiles mais parfois à questionner, et il rappelle la place centrale des Ecritures, à l’heure où le « storytelling » se retrouve partout (médias, entreprises, etc.). « Il nous faut posséder une compréhension globale correcte de Dieu et de Ses méthodes. (…) Le rôle de l’Ecriture et de l’interprétation biblique est de nous donner une compréhension globale de Dieu et de susciter et de cultiver en nous la foi correspondante. De nos jours, on surestime le pouvoir des histoires et leur capacité à produire, seules, une foi régénératrice et transformatrice. » (p 88)

Ainsi la foi vient de ce qu’on entend et ce qu’on entend vient de la Parole de Dieu.

la Bible, Romains 10.17

« Dieu est toujours à l’oeuvre, de multiples manières, pour nous instruire au sujet de Lui-même. Il nous accordera bien certainement l’illumination intérieure nécessaire si nous nous appliquons à étudier et à comprendre » (p 89)

oui, si tu appelles la sagesse et si tu élèves ta voix vers l’intelligence, si tu la cherches comme l’argent, si tu la poursuis comme un trésor, alors tu comprendras ce qu’est la crainte de l’Eternel et tu trouveras la connaissance de Dieu.

la Bible, Proverbes 2.3-5
  1. L’auteur nous interroge: Dieu souhaite-t-Il communiquer? Quels autres arguments que ceux de la citation qui suit (de Stanley Jones) pourriez-vous évoquer? « Dieu guide-t-Il? Ce serait étrange si ce n’était pas le cas. Le psalmiste a demandé: « Celui qui a fait l’oreille, n’entendrait-Il pas? Celui qui a formé l’oeil, ne verrait-Il pas? » (Ps 94.9). Et je demande: « Celui qui a formé la langue et qui nous a donné le pouvoir de communiquer les uns avec les autres, ne nous parlerait-Il pas et ne communiquerait-Il pas avec nous? » Je ne crois pas que Dieu notre Père soit une entité impersonnelle muette et non communicante. » (p 91)
  1. Discuter 2 obstacles potentiels dans notre recherche d’entendre Dieu nous parler, et les 2 citations hardies qui suivent:
  • « ne pas être sur la bonne longueur d’ondes », à l’image d’un appareil pour recevoir et interpréter des signaux radio qui ne serait pas réglé sur la bonne fréquence
  • « ne pas être disponible pour oeuvrer dans le Royaume de Dieu »

« Pourquoi Dieu devrait-Il me parler? Qu’est-ce que je fais dans ma vie qui constituerait à Ses yeux une bonne raison de me parler? Sommes-nous à l’oeuvre ensemble? Ou bien suis-je à l’oeuvre seulement pour moi-même, essayant « d’utiliser un petit Dieu » pour faire avancer mes projets? » (p 93-94)

« Il se peut que nous n’entendions pas la voix de Dieu parce que nous ne nous attendons pas à l’entendre. Peut-être que nous ne comptons pas dessus parce que nous savons que nous avons pleinement l’intention de vivre comme nous le voulons et n’avons jamais envisagé sérieusement de vivre autrement. La voix de Dieu viendrait alors comme une intrusion gênante dans nos projets. » (p 94-95)

  1. La science moderne des dernières décennies a pu favoriser une perception du monde qui serait uniquement matériel, mû par des lois, sans intervention d’une entité autre que ce qu’un téléscope ou un microscope pourrait nous faire voir. « Dans ce tableau, Dieu, s’Il existe vraiment, est entièrement au-delà de ce monde matériel qui, pour sa part, fonctionne sans intervention divine. » (p 97) Puis l’auteur souligne que pour lui « Il existe une réalité sans espace physique. » Discuter cela en lien avec les deux textes de la Bible ci-dessous:

c’est en Lui que nous avons la vie, le mouvement et l’être,

la Bible, Actes 17.28

« Une vie de conversation avec Dieu – ou la prière – ne se trouve pas entravée par la distance ou l’espace. Lorsque vous parlez à Dieu, c’est comme si vous parliez à quelqu’un qui se trouve à côté de vous. (…) Notre dialogue n’est pas limité par l’espace, le temps ou la matière. » (p 98)

Nos ancêtres ont adoré sur cette montagne et vous dites, vous, que l’endroit où il faut adorer est à Jérusalem.

l’heure vient, et elle est déjà là, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité. En effet, ce sont là les adorateurs que recherche le Père. Dieu est Esprit et il faut que ceux qui L’adorent L’adorent en esprit et en vérité.

la Bible, Jean 4.20,23-24

« Notre foi peut facilement pâtir de la tendance qu’a notre esprit à tout spatialiser. Si nous pensons que Dieu est littéralement en dehors de l’univers matériel, Il semblera alors irrémédiablement hors de notre portée et nous hors de Sa portée. » (p 98)

  1. Comment avez-vous pu constater, expérimenter « une supervision providentielle et personnelle du monde et de notre vie » par le Seigneur? Discutez-en en prenant en compte les textes et citations suivantes:

La colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui par leur injustice tiennent la vérité prisonnière, car ce qu’on peut connaître de Dieu est évident pour eux, puisque Dieu le leur a fait connaître. En effet, les perfections invisibles de Dieu, Sa puissance éternelle et Sa divinité, se voient depuis la Création du monde, elles se comprennent par ce qu’Il a fait.

la Bible, Romains 1.18-20

« Les marques laissées par Dieu qui ont toujours été évidentes pour celui qui les recherche sincèrement (Rm 1.19) se trouvent dans l’arrangement délibéré que l’on peut observer dans la nature et dans l’histoire, ainsi que dans des événements qui paraissent servir un certain dessein dans l’histoire et dans nos vies. » (p 99)

Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qui s’y trouve est le Seigneur du ciel et de la terre, et Il n’habite pas dans des temples faits par la main de l’homme. Il n’est pas servi par des mains humaines, comme s’Il avait besoin de quoi que ce soit, Lui qui donne à tous la vie, le souffle et toute chose. Il a fait en sorte que tous les peuples, issus d’un seul homme, habitent sur toute la surface de la terre, et Il a déterminé la durée des temps et les limites de leur lieu d’habitation. Il a voulu qu’ils cherchent le Seigneur et qu’ils s’efforcent de Le trouver en tâtonnant, bien qu’Il ne soit pas loin de chacun de nous.

la Bible, Actes 17.24-27

« Puisque Dieu n’est pas loin, Il nous entend quand nous Lui parlons. Quand Il parle, nous pouvons L’entendre. » (p 99)

  1. Discuter la conclusion d’une discussion de la science moderne par l’auteur: « il n’y a aucune raison, dans les vérités établies par la science, de supposer que Dieu ne peut pas entrer en contact ni être avec nous pour communiquer et nous guider. » (p 101) Quelles découvertes scientifiques récentes peuvent renforcer ce point de vue?

Une ressource possible, même si pas toute récente: un entretien avec Serge Tarassenko, physicien nucléaire et conférencier chrétien, filmé à Orvin chez les parents de Pierre-André: « Dieu ne se prouve pas Il se rencontre »

Plus récent, un chouette article du Temps. Extraits:

Physicien quantique et chrétien fervent, Andrew Briggs est professeur de nanomatériaux à Oxford. Les deux quêtes forment pour lui un mariage heureux, plein de respect mutuel et riche en plaisir

Quand Jean explique qui est Jésus, il dit qu’en lui le logos est devenu chair. En d’autres mots, un concept abstrait s’est incarné physiquement. Il y a un parallèle avec ce qu’on fait dans le domaine quantique, où l’information est considérée comme incarnée physiquement…

Au-dessus de l’entrée du laboratoire Cavendish, on lit ces vers du Psaume 111: «Les œuvres de l’Eternel sont grandes, elles sont recherchées de tous ceux qui y prennent plaisir.»

Tout scientifique, qu’il croie en Dieu ou pas, peut les éprouver. S’il est en relation avec Dieu, il ressent un plaisir supplémentaire, qui vient précisément du fait que sa démarche prend place dans le cadre d’une relation: il découvre la création d’un créateur qu’il connaît.
  1. Prochaine citation à discuter: « Si l’on croit réellement qu’entendre Dieu est contraire à la science dans le monde où nous vivons, on va avoir beaucoup de mal à comprendre ce que c’est que pratiquer l’écoute de Dieu, ou même à aborder le sujet avec un esprit ouvert et réceptif. C’est ici précisément que de nombreuses personnes se trouvent, perdues entre ce qu’affirme leur éducation et ce qu’affirme leur foi. Ce n’est que dans la mesure où nous parvenons à comprendre que la réalité dans son entièreté est pénétrée de toutes parts par Dieu, que nous pouvons devenir réceptifs à l’idée qu’il est possible de recevoir un message directement de Lui.

Jacob se réveilla et se dit: « C’est certain, l’Eternel est dans cet endroit et moi, je ne le savais pas! »

la Bible, Genèse 28.16

lecture en vue de notre prochaine rencontre (lectio divina)

Le roi d’Israël envoya des hommes se tenir en observation à l’endroit que lui avait mentionné et signalé l’homme de Dieu. Cela ne se produisit pas seulement une ou deux fois, si bien que le roi de Syrie en eut le coeur tout troublé. Il appela ses serviteurs et leur dit: « Allez-vous enfin me dire lequel de nous est partisan du roi d’Israël? » L’un de ses serviteurs répondit: « Personne, mon seigneur le roi. C’est Elisée, le prophète qui est en Israël, qui rapporte au roi d’Israël les paroles que tu prononces dans ta chambre à coucher. » Le roi dit: « Allez repérer où il est et je le ferai capturer. » On vint lui dire: « Il est à Dothan. » Le roi de Syrie y envoya des chevaux, des chars et une forte troupe, qui arrivèrent de nuit et qui encerclèrent la ville.

Le serviteur de l’homme de Dieu se leva de bon matin pour sortir de la ville, et il vit qu’une troupe la cernait, avec des chevaux et des chars. Il dit alors à l’homme de Dieu: « Ah, mon seigneur, comment ferons-nous? » Il répondit: « N’aie pas peur, car ceux qui sont avec nous sont plus nombreux que ceux qui sont avec eux. » Puis Elisée pria: « Eternel, ouvre ses yeux pour qu’il voie. » L’Eternel ouvrit les yeux du serviteur, et il vit la montagne pleine de chevaux et de chars de feu tout autour d’Elisée.

la Bible, 2 Rois 6.10-17

Ruth et Pierre-André s’engagent dans le projet « temple ouvert » à Cortaillod… bienvenue, et invitons des connaissances à prendre un temps « en Eglise, au milieu du village » (le flyer est disponible en pdf):

Vidéo de présentation sur le site de la Paroisse du Joran:

%d blogueurs aiment cette page :