entendre Dieu (06)

  • 27 août: rencontre à Longe-Coca 17, avec respect des consignes
  • si quelqu’un-e le souhaitait, possibilité de suivre cette rencontre en parallèle en ligne sur https://meet.jit.si/encouragernotrefoi (mis en place s’il y a un besoin)
  • suite des rencontres: 24 septembre / 22 octobre / 5 et 19 novembre / 3 et 17 décembre

nouvelles des un-e-s et des autres

  • cheminement depuis notre dernière rencontre
  • sujets de reconnaissance, de louange, demandes
  • « j’ai entendu Dieu… »
  • « j’ai encouragé une personne qui a entendu Dieu… »

programme de la soirée

chapitre 2 du livre, pages 37 à 48, avant « Entendre Dieu dans l’Ecriture »

lectures, références dans la Bible et discussions:

2 passages de la Bible lus et priés en conclusion de notre dernière rencontre:

Il m’a fait entrer dans la maison du vin, et l’étendard qu’Il déploie au-dessus de moi, c’est l’amour.

la Bible, Cantique des cantiques 2.4

Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres, car l’amour vient de Dieu, et toute personne qui aime est née de Dieu et connaît Dieu. Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour

la Bible, 1 Jean 4.7-8
  1. Citation à discuter (p 38): « Dans les relations entre deux personnes proches, se conformer aux désirs de l’autre, aussi parfaits soient-ils, n’est pas une bonne chose si c’est fait aveuglément ou implique la perte de sa liberté et la destruction de sa personnalité » Qu’est-ce qui dans la Bible peut indiquer que cette pensée est conforme au plan de Dieu pour l’humanité?

En complément à la citation ci-dessus (p 38): « Dieu aurait pu créer un monde de robots à la place d’êtres libres qui L’aiment, comprennent comment Il agit dans Son Royaume et y participent. Mais alors, il n’y aurait pas eu de conversation. Il n’y aurait que dirigisme et conformisme. Ce tableau exclut toute possibilité d’initiative et la liberté qui existe dans une vraie relation d’amitié avec Dieu, qu’on pourrait définir comme une relation de collaboration créative. »

L’auteur propose de définir la prière ainsi: (p 39)

  • conversation réelle, à double sens, avec Dieu
  • échange honnête entre deux personnes oeuvrant ensemble
  • aide pour nous aider à comprendre ce qui se passe
  1. Qu’est-ce qui, dans la prière du « Notre Père », pourrait aller dans le sens de cette définition d’une prière interactive qui nous éclaire?

Notre Père qui es aux cieux,
que Ton Nom soit sanctifié, que Ton règne vienne,
que Ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation,
mais délivre-nous du mal,
car c’est à Toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire,
aux siècles des siècles, amen.

Principe nº 1: aimer Dieu de tout notre être

« l’apprentissage de l’écoute de Dieu ne doit être entrepris que dans le cadre d’une certaine façon de vivre – une vie d’amour en communion avec le Roi et Ses autres sujets dans le Royaume des cieux. Nous ne devons jamais oublier que Dieu nous parle afin de développer une relation intelligente de coopération volontaire entre des personnes mûres qui s’aiment mutuellement avec toute la richesse de l’amour agape. » (p 39)

  1. discuter la définition de l’amour agape que propose l’auteur:
  • l’amour est notre manière la plus fondamentale « d’être avec » les autres
  • union des âmes qui trouvent consciemment délices et repos dans la compagnie de l’autre
  • aimer Dieu de tout notre être est notre vocation la plus élevée et la plus belle chose que nous pouvons réaliser dans notre vie
  • quand nous aimons quelqu’un, nous voulons lui plaire
  1. quelles images de Dieu peuvent être discutées à partir de la parabole ci-dessous?

Ce sera en effet pareil au cas d’un homme qui, partant pour un voyage, appela ses serviteurs et leur remit ses biens. Il donna cinq sacs d’argent à l’un, deux à l’autre et un au troisième, à chacun selon sa capacité, puis il partit aussitôt.

Celui qui avait reçu les cinq sacs d’argent s’en alla travailler avec eux et gagna cinq autres sacs d’argent. De même, celui qui avait reçu les deux sacs d’argent en gagna deux autres. Celui qui n’en avait reçu qu’un alla creuser un trou dans la terre et cacha l’argent de son maître.

Longtemps après, le maître de ces serviteurs revint et leur fit rendre des comptes. Celui qui avait reçu les cinq sacs d’argent s’approcha, en apporta cinq autres et dit: ‘Seigneur, tu m’as remis cinq sacs d’argent. En voici cinq autres que j’ai gagnés.’ Son maître lui dit: ‘C’est bien, bon et fidèle serviteur; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup. Viens partager la joie de ton maître.’

la Bible, Matthieu 25.14-21

Celui qui n’avait reçu qu’un sac d’argent s’approcha ensuite et dit: ‘Seigneur, je savais que tu es un homme dur: tu moissonnes où tu n’as pas semé et tu récoltes où tu n’as pas planté. J’ai eu peur et je suis allé cacher ton sac d’argent dans la terre. Le voici, prends ce qui est à toi.’

la Bible, Matthieu 25.24-25

A propos du troisième serviteur, l’auteur écrit: « Un tel individu ne pouvait pas « entrer dans la joie de son maître » parce qu’il ne pouvait pas non plus, à cause de la fausse idée qu’il se faisait de leur relation, entrer dans l’esprit et la vie de son seigneur, ni l’accueillir dans sa propre vie.« 

En effet, nous sommes ouvriers avec Dieu.

la Bible, 1 Corinthiens 3.9

Aimer Dieu, c’est utiliser ce qu’Il nous donne, faire preuve d’initiative, prendre part à ce que Celui qui est Maître et Amour fait. Attention à ne pas réduire Dieu à l’image d’un contremaître: nous sommes appelé-e-s à être les ami-e-s de Dieu!

Vous êtes Mes amis si vous faites ce que Je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs parce que le serviteur ne sait pas ce que fait son seigneur, mais Je vous ai appelés amis parce que Je vous ai fait connaître tout ce que J’ai appris de Mon Père.

Ce n’est pas vous qui M’avez choisi, mais c’est Moi qui vous ai choisis, et Je vous ai établis afin que vous alliez, que vous portiez du fruit et que votre fruit demeure. Alors, ce que vous demanderez au Père en Mon nom, Il vous le donnera.

Ce que Je vous commande, c’est de vous aimer les uns les autres.

la Bible, Jean 15.14-18

Magnifique pensée, en p 42:

Seule notre communion avec Dieu
crée un contexte adéquat
à notre communication avec Lui.

… Et dans cette communication, nous serons guidé-e-s d’une manière adaptée aux spécificités de notre existence et de nos circonstances. (p 42)

chant évoqué en fin de rencontre précédente:

JEM 507 Ton amour Ta puissance

Ton amour Ta puissance Ta présence dans ma vie Ton amour Ta puissance Ta présence dans ma vie / et je veux T’adorer de tout mon coeur et je veux T’adorer de toute mon âme et je veux T’adorer de toute ma force car Tu es mon Dieu Tu es mon Dieu

Principe nº 2: de simples humains peuvent parler avec Dieu

Nous aussi, nous sommes des êtres humains de la même nature que vous, et nous vous apportons une Bonne Nouvelle en vous appelant à renoncer à ces idoles sans consistance pour vous tourner vers le Dieu vivant qui a fait le ciel, la terre, la mer et tout ce qui s’y trouve. Dans les générations passées, Il a laissé toutes les nations suivre leurs propres voies. Pourtant, Il n’a pas cessé de rendre témoignage à ce qu’Il est par le bien qu’Il fait: Il vous envoie du ciel les pluies et les saisons fertiles, Il vous comble de nourriture et remplit votre coeur de joie.

la Bible, Actes 14.15-17

« Cette scène du livre des Actes décrit la réponse humaine que reçoivent ordinairement les personnes vivant dans une telle relation d’intimité avec Dieu que Sa présence est visible dans leur vie par des manifestations particulières. » (p 43)

  1. décrire la difficulté qu’ont eu les disciples à reconnaître en Jésus-Christ à la fois Dieu et homme… et la difficulté que nous pouvons vivre personnellement sur ce plan, alors que l’Esprit de Dieu est en nous selon Sa promesse

Philippe Lui dit: «Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit.» Jésus lui dit: «Il y a si longtemps que Je suis avec vous et tu ne Me connais pas, Philippe! Celui qui M’a vu a vu le Père. Comment peux-tu dire: ‘Montre-nous le Père’? Ne crois-tu pas que Je suis dans le Père et que le Père est en Moi? Les paroles que Je vous dis, Je ne les dis pas de Moi-même; c’est le Père qui vit en Moi qui fait Lui-même ces oeuvres.

Croyez-moi: Je suis dans le Père et le Père est en Moi. Sinon, croyez-Moi au moins à cause de ces oeuvres! En vérité, en vérité, Je vous le dis, celui qui croit en Moi fera aussi les oeuvres que Je fais, et il en fera même de plus grandes, parce que Je vais vers mon Père.

Tout ce que vous demanderez en Mon nom, Je le ferai afin que la gloire du Père soit révélée dans le Fils. Si vous Me demandez quelque chose en Mon nom, Je le ferai.

Si vous M’aimez, respectez Mes commandements. Quant à Moi, Je prierai le Père et Il vous donnera un autre Défenseur afin qu’Il reste éternellement avec vous: l’Esprit de la vérité, que le monde ne peut pas accepter parce qu’il ne Le voit pas et ne Le connaît pas. Mais vous, vous Le connaissez, car Il reste avec vous et Il sera en vous.

la Bible, Jean 14.8-17

« Jésus était humain et pourtant divin, divin et pourtant humain. Nous devons comprendre cet équilibre fragile si nous voulons nous faire une idée juste de la présence rédemptrice de Jésus dans l’histoire. (…) La question problématique de la coexistence de la vie divine et de la vie humaine a continué à tracasser les premiers chrétiens. » (p. 44)

Elie était un homme de la même nature que nous. Il a prié avec insistance pour qu’il ne pleuve pas et il n’est pas tombé de pluie sur la terre pendant 3 ans et 6 mois.

la Bible, Jacques 5.17

« L’humanité de Moïse, David et Elie, de Paul, Pierre et Jésus Lui-même – de cette merveilleuse foule d’hommes et de femmes, au caractère humain bien trempé, dont l’expérience est inscrite dans la Bible et l’histoire de l’Eglise – nous enseigne une leçon vitale: notre humanité ne représente pas en elle-même un obstacle à ce que nous connaissions Dieu et interagissions avec Lui comme ces personnes l’ont fait avant nous. » (p 44)

  1. discuter les deux dangers présentés par l’auteur en ce qui concerne la lecture de la Bible:
    – prendre la Bible comme livre de doctrine et de vérités abstraites au sujet de Dieu, une Parole qu’il serait possible d’étudier sans rencontrer son Auteur, sans laisser Sa Parole pénétrer en nous, et
    – cesser de lire la Bible en la considérant comme trop déconnectée de notre propre vécu
    …et le « remède » proposé par l’auteur: apprendre à comprendre l’expérience des personnages bibliques en rapport avec nos propres expériences de la vie
  1. lire les passages ci-dessous, proposés par l’auteur, et les commenter à la lumière de son propos: « Si nous voulons entendre la voix de Dieu qui s’adresse à nous personnellement, nous devons par-dessus tout observer comment Il s’est adressé aux personnes décrites dans l’Ecriture » (p 46)… qu’aurions-nous ressenti à leur place?

L’ange de l’Eternel lui apparut dans une flamme de feu, au milieu d’un buisson. Moïse regarda et vit que le buisson était tout en feu sans être consumé. Moïse dit: «Je veux faire un détour pour voir quelle est cette grande vision et pourquoi le buisson ne brûle pas.» L’Eternel vit qu’il faisait un détour pour regarder. Dieu l’appela du milieu du buisson en disant: «Moïse! Moïse!» Il répondit: «Me voici!» Dieu dit: «Ne t’approche pas d’ici, retire tes sandales, car l’endroit où tu te tiens est une terre sainte.»

la Bible, Exode 3.2-5

L’Eternel vint se tenir près de lui et appela comme les autres fois: «Samuel, Samuel!» Samuel répondit: «Parle, car Ton serviteur écoute.»

la Bible, 1 Samuel 3.10

Le Seigneur lui dit alors: «Lève-toi, va dans la rue qu’on appelle la droite et, dans la maison de Judas, demande un dénommé Saul de Tarse. En effet, il prie et il a vu en vision un homme appelé Ananias entrer et poser les mains sur lui afin qu’il retrouve la vue.»

la Bible, Actes 9.11-12

Le lendemain, alors que ces hommes étaient en route et qu’ils approchaient de la ville, Pierre monta sur le toit vers midi pour prier. Il eut faim et voulut manger. Pendant qu’on préparait le repas, il tomba en extase. Il vit le ciel ouvert et un objet ressemblant à une grande nappe attachée aux quatre coins qui descendait et s’abaissait vers la terre.

la Bible, Actes 10.9-11

« Il nous faut prier et demander la foi et les expériences qui nous permettront de croire que de telles choses peuvent nous arriver. » (p 46)

  1. citation à discuter (p 48): « En premier lieu, oui, nous sommes importants. Nous sommes suffisamment importants pour que Dieu donne la vie de Son Fils pour nous et choisisse de demeurer en nous comme dans un temple vivant. A plus forte raison, nous sommes suffisamment importants pour qu’Il nous dirige et nous parle si nécessaire. / En second lieu, le fait même qu’Il nous parle ne fait pas de nous des gens importants, mais nous donne seulement l’occasion d’être pleins de bonté, de pratiquer le bien et d’assumer une responsabilité plus grande pour guider d’autres et prendre soin d’eux. »
%d blogueurs aiment cette page :