Bible, foi et soutien: Rm 8 (2ème partie)

Rencontre pour étudier la lettre de Paul aux Romains, chapitre 8, deuxième partie.

Jeudi 10 décembre à 20h00, en visioconférence sur https://unine.webex.com/meet/pierre-andre.lechot

ligne directrice pour notre étude suivie de la lettre aux Romains:

Ainsi donc, recherchons ce qui contribue à entretenir la paix et à nous faire grandir mutuellement dans la foi.

la Bible, Romains 14.19

Que le Dieu de l’espérance vous remplisse de toute joie et de toute paix dans la foi, pour que vous débordiez d’espérance, par la puissance du Saint-Esprit!

la Bible, Romains 15.13

références: « Soyez justes » de Warren W. Wiersbe / Bible annotée en ligne


accueil

  • bénédiction

nous savons que tout contribue au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés conformément à Son plan.

la Bible, Romains 8.28

Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous?

la Bible, romains 8.31

Qui nous séparera de l’amour de Christ?

la Bible, Romains 8.35

nous sommes plus que vainqueurs grâce à Celui qui nous a aimés.

la Bible, Romains 8.37
  • nouvelles des un-e-s et des autres
  • prière

étude du chapitre 8 de Romains, proposition de questions et textes pour la deuxième partie, du verset 18 au verset 39

Libéré-e-s du découragement: aucune frustration (v 18-30)

« Paul aborde dans ce passage le problème de la souffrance et de la douleur. (…) La Création soupire (v 18-22) (…) les croyant-e-s soupirent (v 23-25) (…) Le Saint-Esprit soupire (v 26-30). » (Wiersbe p 83-84)

  1. Discuter les avantages et éventuels inconvénients de croire à la vision fondamentale du monde décrite (en opposition par exemple à la vision d’un monde sans Dieu, sans destinée): Dieu a créé l’univers bon; la chute (résultat du péché d’Adam, selon Gn 3.17) a abîmé la Création et y a introduit souffrance, douleur et mort; Dieu accomplit en Jésus-Christ Son plan de rédemption du monde; les croyant-e-s attendent la gloire à venir

J’estime que les souffrances du moment présent ne sont pas dignes d’être comparées à la gloire qui va être révélée pour nous. De fait, la Création attend avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu. En effet, la Création a été soumise à l’inconsistance, non de son propre gré, mais à cause de celui qui l’y a soumise. Toutefois, elle a l’espérance d’être elle aussi libérée de l’esclavage de la corruption pour prendre part à la glorieuse liberté des enfants de Dieu.

la Bible, Romains 8.18-21

  1. Que considérez-vous concrètement comme faisant partie des soupirs de la Création, et qu’est-ce qui vous aide à consolider votre espérance et à ne pas perdre courage (2 Co 4.16-18?

Or nous savons que, jusqu’à maintenant, la Création tout entière soupire et souffre les douleurs de l’accouchement. Et ce n’est pas elle seule qui soupire, mais nous aussi, qui avons pourtant dans l’Esprit un avant-goût de cet avenir, nous soupirons en nous-mêmes en attendant l’adoption, la libération de notre corps.
En effet, c’est en espérance que nous avons été sauvés. Or l’espérance qu’on voit n’est plus de l’espérance: ce que l’on voit, peut-on l’espérer encore? Mais si nous espérons ce que nous ne voyons pas, nous l’attendons avec persévérance.

la Bible, Romains 8.22-25

BA: « Ce que l’apôtre appelle le soupir de toute la création, c’est, au fond, l’instinct de tout être vivant, qui repousse la souffrance et la mort, son ardente aspiration à en être délivré, à vivre toujours et pleinement. »

nous ne perdons pas courage. Et même si notre être extérieur se détruit, notre être intérieur se renouvelle de jour en jour. En effet, nos légères difficultés du moment présent produisent pour nous, au-delà de toute mesure, un poids éternel de gloire. Ainsi nous regardons non pas à ce qui est visible, mais à ce qui est invisible, car les réalités visibles sont passagères et les invisibles sont éternelles.

la Bible, 2 Corinthiens 4.16-18
  1. Discuter l’espérance chrétienne de la résurrection en lisant les passages et la citation ci-dessous:

Quant à nous, notre droit de cité est dans le ciel, d’où nous attendons aussi comme Sauveur le Seigneur Jésus-Christ. Il transformera notre corps de misère pour le rendre conforme à Son corps glorieux par le pouvoir qu’Il a de tout soumettre à Son autorité. C’est pourquoi, mes très chers frères et soeurs que je désire tant revoir, vous qui êtes ma joie et ma couronne, tenez ferme dans le Seigneur, mes bien-aimés!

la Bible, Philippiens 3.20-4.1

« Le meilleur est encore à venir! Le chrétien n’est pas frustré même s’il souffre ou voit souffrir autour de lui. Il sait que la souffrance passagère cédera un jour la place à la gloire éternelle. » (Wiersbe p 83)

Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l’incorruptibilité et que ce corps mortel aura revêtu l’immortalité, alors s’accomplira cette parole de l’Ecriture: La mort a été engloutie dans la victoire.

la Bible, 1 Corinthiens 15.54

  1. Qu’auriez-vous envie de dire à Dieu (remerciements, demandes, louanges) en lisant le texte ci-dessous:

De même l’Esprit aussi nous vient en aide dans notre faiblesse. En effet, nous ne savons pas ce qu’il convient de demander dans nos prières, mais l’Esprit Lui-même intercède pour nous par des soupirs que les mots ne peuvent exprimer. Et Dieu qui examine les coeurs sait quelle est la pensée de l’Esprit, parce que c’est en accord avec Lui qu’Il intercède en faveur des saints.

la Bible, Romains 8.26-27

BA: « Grec: l’Esprit prend part à notre faiblesse avec nous, à notre place. Le verbe grec présente l’image d’un homme qui saisit un fardeau avec et à la place de celui qu’il veut aider à le porter. La suite développe cette pensée. »

BA: « Il n’y a de vraie prière que celle qu’inspire à l’âme l’Esprit de vérité, de sainteté et d’amour. Et cette prière-là est certaine d’être exaucée. »


  1. Discuter le choix de Dieu et le choix de l’être humain sur la base des deux passages et de la citation qui suivent:

Du reste, nous savons que tout contribue au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés conformément à Son plan. En effet, ceux qu’Il a connus d’avance, Il les a aussi prédestinés à devenir conformes à l’image de Son Fils, afin que celui-ci soit le premier-né d’un grand nombre de frères. Ceux qu’Il a prédestinés, Il les a aussi appelés; ceux qu’Il a appelés, Il les a aussi déclarés justes; et ceux qu’Il a déclarés justes, Il leur a aussi accordé la gloire.

la Bible, Romains 8.28-30

BA: « Il faut insister sur ce complément: (grec) à ceux qui aiment Dieu, dans l’original, il est placé en tête de la proposition, et par là mis en relief. Il exprime l’indispensable condition morale que l’homme doit remplir pour avoir l’assurance que toutes choses concourent à son bien. »

Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis de toute bénédiction spirituelle dans les lieux célestes en Christ! En Lui, Dieu nous a choisis avant la Création du monde pour que nous soyons saints et sans défaut devant Lui. Dans Son amour, Il nous a prédestinés à être Ses enfants adoptifs par Jésus-Christ. C’est ce qu’Il a voulu, dans Sa bienveillance, pour que nous célébrions la gloire de Sa grâce, dont Il nous a comblés dans le bien-aimé.

la Bible, Ephésiens 1.3-6

« Si les hommes sont condamnés, c’est à cause de leur refus de se confier en Jésus-Christ (Jn 3.18-21) » (Wiersbe p 84)

BA: « Oh! si ce but glorieux de l’élection et de la prédestination avait été mieux compris et plus constamment envisagé! Les chrétiens auraient senti qu’ils étaient l’objet d’un amour infini, qui les appelait à aimer comme ils étaient aimés, et combien d’arides disputes eussent été remplacées par d’ardentes actions de grâces et de vives manifestations de charité fraternelle! »


Libéré-e-s de la peur: aucune séparation (v 31-39)

« Paul insiste sur la sécurité du croyant. (…) nous sommes en sécurité dans l’amour du Christ. (…) Dieu est pour nous (v 31) (…) Le Christ est mort pour nous (v 32) (…) Dieu nous a justifié-e-s (v 33) (…) Le Christ intercède pour nous (v 34) (…) Le Christ nous aime (v 35-39) »

  1. Comment percevez-vous l’expression « Dieu est pour nous », à la lumière des passages et des citations qui suivent?

Que dirons-nous donc de plus? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous? Lui qui n’a pas épargné Son propre Fils mais L’a donné pour nous tous, comment ne nous accorderait-Il pas aussi tout avec Lui? Qui accusera ceux que Dieu a choisis? C’est Dieu qui les déclare justes! Qui les condamnera? Jésus-Christ est mort, bien plus, Il est ressuscité, Il est à la droite de Dieu et Il intercède pour nous!

la Bible, Romains 8.31-34

« Le Père est pour nous et l’a prouvé en donnant Son Fils (v 32). Le Fils est pour nous (v 34), de même que l’Esprit (v 26). Dieu fait concourir toutes choses à notre bien (v 28). (…) Le croyant doit commencer chaque journée en sachant que Dieu est pour lui. » (Wiersbe p 85)

En effet, Moi, Je connais les projets que Je forme pour vous, déclare l’Eternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance. Alors vous M’appellerez et vous partirez, vous Me prierez et Je vous exaucerai. Vous Me chercherez et vous Me trouverez, parce que vous Me chercherez de tout votre coeur.

la Bible, Jérémie 29.11-13

« Si lorsque nous étions pécheurs, Dieu nous a donné le meilleur, maintenant que nous sommes Ses enfants, ne nous donnera-t-Il pas tout ce dont nous avons besoin? (…) Dieu prend soin des siens, non sur la base de la Loi, mais sur la base de la grâce manifestée sur le mont Golgotha. » (Wiersbe p 86)

« Le même Sauveur qui est mort pour nous intercède maintenant pour nous au ciel. Etant notre souverain sacrificateur, Il peut nous donner la grâce dont nous avons besoin pour vaincre la tentation et l’ennemi (Hé 4.14-16). Etant notre avocat, Il peut pardonner nos péchés et rétablir notre communion avec Dieu (1 Jn 1.9-2.2). (Wiersbe 87)

BA: « Dans l’expression: Il n’a point épargné Son propre Fils, il y a une allusion à la parole que l’ange de l’Éternel adresse à Abraham au moment où il va sacrifier Isaac (Genèse 22.12). Abraham avait donné à Dieu ce qu’il avait de plus cher au monde, son fils, celui sur qui reposait la promesse; en l’immolant, il avait tout donné à Dieu: image faible mais juste de la conduite du Père céleste Lui-même, qui, pour sauver les pécheurs, donne Son propre Fils (expression qui fait ressortir l’insondable amour de Dieu). »


  1. Arrivez-vous souvent à vous considérez dans les termes qui suivent? Wiersbe précise l’expression « plus que vainqueurs »: « littéralement: « nous sommes des supervainqueurs » par Jésus-Christ! Il nous donne la victoire et même plus. (…) Ce n’est pas une promesse au conditionnel: « si tu fais ceci, Dieu fera cela ». La sécurité en Christ est un fait établi, et nous nous en réclamons parce que nous sommes au Christ. Rien ne peut nous séparer de cet amour. Croyez-le et réjouissez-vous-en. » (Wiersbe p 88)

Qui nous séparera de l’amour de Christ? Serait-ce la détresse, l’angoisse, la persécution, la faim, le dénuement, le danger ou l’épée? De fait, il est écrit: C’est à cause de Toi qu’on nous met à mort à longueur de journée, qu’on nous considère comme des brebis destinées à la boucherie.
Au contraire, dans tout cela nous sommes plus que vainqueurs grâce à Celui qui nous a aimés. En effet, j’ai l’assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni le présent ni l’avenir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur.

la Bible, Romains 8.35-39
%d blogueurs aiment cette page :