Bible, foi et soutien: Rm 5

Rencontre pour étudier la lettre de Paul aux Romains, chapitre 5. Titre dans le livre de Wiersbe: « Vivez comme un roi » (ou comme une reine, bien sûr); titre dans la Bible annotée: « Le salut final assuré à ceux qui ont reçu la justification par la foi », et le sous-titre: « Ceux qui sont justifiés par la foi possèdent l’espérance de la gloire, même dans les afflictions ».

Jeudi 1er octobre à 20h00, à Cortaillod, Longe-Coca 17, en prenant en compte les consignes actualisées (distance, désinfectant, etc.), et en parallèle en visioconférence sur https://meet.jit.si/Biblefoietsoutien

ligne directrice pour notre étude suivie de la lettre aux Romains:

Ainsi donc, recherchons ce qui contribue à entretenir la paix et à nous faire grandir mutuellement dans la foi.

la Bible, Romains 14.19

Que le Dieu de l’espérance vous remplisse de toute joie et de toute paix dans la foi, pour que vous débordiez d’espérance, par la puissance du Saint-Esprit!

la Bible, Romains 15.13

références: « Soyez justes » de Warren W. Wiersbe / Bible annotée en ligne


accueil

  • bénédiction

c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu.

la Bible, Ephésiens 2.8
  • nouvelles des un-e-s et des autres
  • prière

étude du chapitre 5 de Romains, proposition de questions et textes

« Le chapitre 5 est l’explication du dernier verset du chapitre 4 qui déclare que Christ fut « livré pour nos offenses, et ressuscité pour notre justification » (4.25) » (Wiersbe p 43)

Partie 1: les bénédictions rattachées à notre justification (1-11)

  • la paix avec Dieu (1)
  • l’accès à Dieu (2)
  • la glorieuse espérance (2)
  • le caractère chrétien (3-4)
  • l’amour de Dieu en nous (5-8)
  • sauvé-e de la colère à venir (9-10)
  • la réconciliation avec Dieu (11)

Bible Annotée: « L’a­pôtre qui avait ab­so­lu­ment re­fusé à l’­homme tout su­jet de se glo­ri­fier, tant qu’il était li­vré à ses propres res­sources (Rm 3.27, Rm 4.2) lui ac­corde, main­te­nant qu’il est jus­ti­fié par grâce, de se ré­jouir et de triom­pher hum­ble­ment, dans le Sei­gneur, (1 Co 1.31) de l’as­su­rance qu’il a de son sa­lut et des pers­pec­tives in­fi­nies qu’ouvre de­vant lui l’espérance d’a­voir part à la gloire de Dieu. »

Ainsi donc, déclarés justes sur la base de la foi, nous avons la paix avec Dieu par l’intermédiaire de notre Seigneur Jésus-Christ; c’est aussi par Son intermédiaire que nous avons accès par la foi à cette grâce, dans laquelle nous tenons ferme, et nous plaçons notre fierté dans l’espérance de prendre part à la gloire de Dieu.

la Bible, Romains 5.1-2
  1. Discuter le passage ci-dessus et le passage ci-dessous. Comment définissez-vous et vivez-vous « la paix avec Dieu »?

jusqu’à ce que l’Esprit soit déversé d’en haut sur nous. Alors le désert se transformera en verger et le verger sera assimilé à une forêt. Le droit aura sa résidence dans le désert et la justice habitera dans le verger. L’oeuvre de la justice, ce sera la paix, et le produit de son activité, ce sera la tranquillité et la sécurité pour toujours. Mon peuple habitera dans un domaine caractérisé par la paix, dans des résidences dignes de confiance, dans des lieux de repos sûrs.

la Bible, Esaïe 32.15-18

« La justification signifie que Dieu nous déclare justes et c’est là une déclaration de paix rendue possible par la mort du Christ sur la croix » (Wiersbe p 44)

« En Jésus-Christ, les Juifs et tous ceux qui croient ont accès à Dieu (…) Nous pouvons profiter des richesses inépuisables de Sa grâce. (…) « Accès » signifie ici « admission chez le roi grâce à une autre personne » (…) « L’accès à Dieu » concerne le présent: nous pouvons Lui demander de l’aide à tout moment ». (Wiersbe p 45)

Bien plus, nous sommes fiers même de nos détresses, sachant que la détresse produit la persévérance, la persévérance la victoire dans l’épreuve, et la victoire dans l’épreuve l’espérance.

la Bible, Romaines 5.3-4
  1. Discuter le passage ci-dessus en lien avec le commentaire de Wiersbe (p 45): « La justification ne permet pas d’échapper aux épreuves de la vie. « Vous aurez des tribulations dans le monde » (Jean 16.33). Aux yeux d’un croyant, toutefois, les épreuves jouent en sa faveur et non contre lui. Aucune souffrance ne peut nous séparer du Seigneur (Romains 8.35-39) (…) L’ordre est le suivant: tribulation, persévérance, caractère éprouvé, espérance. »

Or cette espérance ne trompe pas, parce que l’amour de Dieu est déversé dans notre coeur par le Saint-Esprit qui nous a été donné.

la Bible, Romains 5.5
  1. Commenter Rm 5.5 et l’image de déversement dans le coeur.

En effet, alors que nous étions encore sans force, Christ est mort pour des pécheurs au moment fixé. A peine mourrait-on pour un juste; peut-être accepterait-on de mourir pour quelqu’un de bien. Mais voici comment Dieu prouve Son amour envers nous: alors que nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.

la Bible, Romains 5.6-8
  1. Discuter la preuve (grec: « Dieu prouve », ou « Dieu établit ») de l’amour de Dieu: comment en être encore plus intimement convaincu-e?

Puisque nous sommes maintenant considérés comme justes grâce à Son sang, nous serons à bien plus forte raison sauvés par Lui de la colère de Dieu.
En effet, si nous avons été réconciliés avec Dieu grâce à la mort de Son Fils lorsque nous étions Ses ennemis, nous serons à bien plus forte raison sauvés par Sa vie maintenant que nous sommes réconciliés.
Bien plus, nous plaçons notre fierté en Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ, par qui maintenant nous avons reçu la réconciliation.

la Bible, Romains 5.9-11
  1. Discuter le passage ci-dessus en lien avec les trois citations ci-dessous.

« Paul développe son argument crescendo. Si Dieu nous a sauvés lorsque nous étions Ses ennemis, à combien plus forte raison continuera-t-Il de nous sauver maintenant que nous sommes Ses enfants! » (Wiersbe p 46)

« Réconciliation » signifie « retour dans la communion avec Dieu » (…) Le Christ est mort pour nous, le Christ vit pour nous, le Christ reviendra pour nous, Alléluia! Quel merveilleux Sauveur! ». (Wiersbe p 47)

Bible Annotée: « Plus le ra­cheté de Christ est re­con­nais­sant d’un amour qu’il n’a point mé­rité, plus il se fonde uni­que­ment sur une grâce dont il se re­con­naît com­plè­te­ment in­digne, plus aussi il sent son an­goisse et son dé­cou­ra­ge­ment se trans­for­mer en la joyeuse as­su­rance de son sa­lut éter­nel. »

Partie 2: la base de notre justification (12-21)

  • l’offense d’Adam en contraste avec le don gratuit du Christ (15)
  • les effets du péché d’Adam en contraste avec les effets de l’obéissance de Jésus-Christ (16)
  • les deux règnes en contraste (17)
  • contraste entre les deux « un seul » (18-19)
  • contraste entre la Loi et la grâce (20-21)

« L’idée maîtresse ici est notre identification avec Adam et avec Jésus-Christ. (…) en Jésus-Christ nous avons gagné bien plus que ce que nous avons perdu en Adam. (…) En condamnant le monde par un seul homme (Adam), Dieu pouvait aussi sauver la race humaine par un seul homme (Jésus-Christ)! » (Wiersbe p 48)

C’est pourquoi, de même que par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, de même la mort a atteint tous les hommes parce que tous ont péché. En effet, avant que la Loi ne soit donnée, le péché était déjà dans le monde. Or, le péché n’est pas pris en compte quand il n’y a pas de Loi. Pourtant la mort a régné depuis Adam jusqu’à Moïse, même sur ceux qui n’avaient pas péché par une transgression semblable à celle d’Adam, qui est l’image de celui qui devait venir.

la Bible, Romains 5.12-14
  1. Discuter la citation et le passage ci-dessus ainsi que la citation ci-dessous: que faut-il pour pouvoir se reconnaître « en Adam » et « en Christ »?

« Les hommes ne meurent pas à cause de leurs propres péchés sinon les bébés ne mourraient pas (Rm 9.11). Les hommes meurent parce que, par la race, ils sont unis à Adam, et « tous meurent en Adam » (1 Co 15.22). »

Mais il y a une différence entre le don gratuit et la faute. En effet, si beaucoup sont morts par la faute d’un seul, la grâce de Dieu et le don de la grâce qui vient d’un seul homme, Jésus-Christ, ont bien plus abondamment été déversés sur beaucoup. Et il y a une différence entre ce don et les conséquences du péché d’un seul. En effet, c’est après un seul péché que le jugement a entraîné la condamnation, tandis que le don gratuit entraîne l’acquittement après un grand nombre de fautes. Si par un seul homme, par la faute d’un seul, la mort a régné, ceux qui reçoivent avec abondance la grâce et le don de la justice régneront à bien plus forte raison dans la vie par Jésus-Christ Lui seul.

la Bible, Romains 5.15-17

Le voleur ne vient que pour voler, égorger et détruire; Moi, Je suis venu afin que les brebis aient la vie et qu’elles l’aient en abondance. Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis.

la Bible, Jean 10.10
  1. Commenter les deux passages ci-dessus et notamment ce que signifie recevoir « la grâce et le don de la justice » ainsi que régner « dans la vie par Jésus-Christ Lui seul ».

Ainsi donc, de même que par une seule faute la condamnation a atteint tous les hommes, de même par un seul acte d’acquittement la justification qui donne la vie s’étend à tous les hommes. En effet, tout comme par la désobéissance d’un seul homme beaucoup ont été rendus pécheurs, beaucoup seront rendus justes par l’obéissance d’un seul. L’intervention de la Loi a entraîné la multiplication des fautes, mais là où le péché s’est multiplié, la grâce a surabondé.

la Bible, Romains 5.18-20

« Le mot employé pour faute est aussi traduit par offense. « Offenser » signifie « enfreindre, dépasser la limite ». Dieu avait fixé une limite à Adam, et Adam a décidé d’aller au-delà » (…) La justification est plus qu’un simple terme juridique décrivant notre position devant Dieu (« comme s’il n’avait jamais péché »), elle a aussi pour résultat un certain mode de vie. » (…) Notre justification est le résultat d’une union vivante avec le Christ. Et cette union devrait produire un nouveau type de vie, une vie juste d’obéissance à Dieu. Notre union avec Adam faisait de nous des pécheurs; notre union avec le Christ nous permet de régner pour la vie. » (Wiersbe p 51)

  1. En lien avec le passage et la citation ci-dessus, discuter la place de la grâce dans le plan de Dieu et dans nos vies.
  1. Noter dans le dernier verset de ce chapitre ce qui concerne le passé, le présent et le futur:

Ainsi, de même que le péché a régné par la mort, de même la grâce règne par la justice pour la vie éternelle, par Jésus-Christ notre Seigneur.

la Bible, Romains 5.21

Bénédiction:

le Royaume de Dieu, ce n’est pas le manger et le boire, mais la justice, la paix et la joie, par le Saint-Esprit

la Bible, Romains 14.17
%d blogueurs aiment cette page :