Bible, foi et soutien: Rm 15

Rencontre pour étudier la lettre de Paul aux Romains, chapitre 15.

Jeudi 29 avril à 20h00, en visioconférence sur https://unine.webex.com/meet/pierre-andre.lechot

(prochaine rencontre jeudi 20 mai)

ligne directrice pour notre étude suivie de la lettre aux Romains:

Ainsi donc, recherchons ce qui contribue à entretenir la paix et à nous faire grandir mutuellement dans la foi.

la Bible, Romains 14.19

Que le Dieu de l’espérance vous remplisse de toute joie et de toute paix dans la foi, pour que vous débordiez d’espérance, par la puissance du Saint-Esprit!

la Bible, Romains 15.13

références: « Soyez justes » de Warren W. Wiersbe / Bible annotée en ligne


accueil

  • Invoquons notre Père, qui est Dieu de la persévérance et du réconfort (Rm 15.5), et Dieu de l’espérance (Rm 15.13)
  • nouvelles des un-e-s et des autres
  • prière

étude du chapitre 15 de Romains, proposition de questions et textes

  1. Chaque chrétien-ne est invité-e à suivre l’exemple de Jésus-Christ. Discuter les 3 premiers versets de ce chapitre en lien avec les 2 citations suivantes: « Nul sacrifice que nous pourrions accomplir ne pourrait égaler celui du Christ sur la croix. » (Wiersbe 140) « De même que des parents affectueux font des sacrifices pour leurs enfants, de même le chrétien confirmé se sacrifie pour aider les jeunes chrétiens à grandir dans la foi. » (141)

Nous qui sommes forts, nous avons le devoir de supporter les faiblesses de ceux qui ne le sont pas et de ne pas rechercher ce qui nous plaît. Que chacun de nous cherche à plaire à son prochain pour son bien, en vue de le faire grandir dans la foi. En effet, Christ n’a pas recherché ce qui Lui plaisait, mais, comme il est écrit, les injures de ceux qui T’insultent sont tombées sur Moi.

la Bible, Romains 15.1-3

le zèle de Ta maison Me dévore, et les injures de ceux qui T’insultent tombent sur Moi

la Bible, Psaume 69.10

BA: « Après avoir recommandé aux forts de sacrifier les droits de la liberté chrétienne pour ne pas scandaliser les faibles, Paul leur rappelle encore que c’est leur devoir de (grec) porter comme un fardeau, avec patience et charité, les infirmités des faibles, non seulement leurs scrupules touchant les aliments et les fêtes, mais toutes les inconséquences, tous les préjugés, toutes les erreurs qui naissent de la faiblesse de leur foi. »

BA: « Se complaire en soi-même, c’est se prendre pour centre et pour but, se rechercher, soi et ses jouissances. »


  1. Quel est le dernier passage des Ecritures qui vous a instruit, réconforté, encouragé dans la persévérance de la foi et/ou dans l’espérance?

Or tout ce qui a été écrit d’avance l’a été pour notre instruction afin que, par la persévérance et par le réconfort que donnent les Ecritures, nous possédions l’espérance.

la Bible, Romains 15.4

BA: « Aux yeux de Paul, tout ce qui a été écrit avant lui par les hommes de Dieu, loin de n’avoir qu’un caractère local et une valeur temporaire, est, pour tous les hommes, dans tous les temps, une source divine d’instruction. L’Esprit, qui a inspiré ces écrits, est l’Esprit éternel de Dieu, et les besoins des âmes, auxquelles ils répondent, sont toujours les mêmes. »

BA: « La constance et la consolation, qui nourrissent l’espérance, sont les biens les plus précieux que le chrétien puise dans le trésor des Ecritures. Ces vertus le soutiennent dans toutes les épreuves de la vie, et spécialement lorsqu’il doit apprendre à supporter les infirmités de ses frères. S’il ne trouve pas en eux tout ce qu’il en attendait, s’il rencontre chez eux des sentiments qui le froissent ou le découragent, qu’il retourne à l’Ecriture, il puisera toujours de nouveau en elle la constance et la consolation et l’espérance «qui ne confond point». »


  1. Jésus a prié pour l’unité, et ce passage nous encourage à invoquer le Dieu vivant, Dieu de la persévérance et du réconfort, afin qu’Il nous rende capable de vivre ce qu’Il souhaite, pour Lui rendre gloire: quel appel! Discuter, et prier en rapport avec ces deux passages:

Que le Dieu de la persévérance et du réconfort vous donne de vivre en plein accord les uns avec les autres comme le veut Jésus-Christ, afin que tous ensemble, d’une seule voix, vous rendiez gloire au Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ.

la Bible, Romains 15.5-6

Je ne prie pas pour eux seulement, mais encore pour ceux qui croiront en Moi à travers leur parole, afin que tous soient un comme Toi, Père, Tu es en moi et comme Je suis en Toi, afin qu’eux aussi soient un en nous pour que le monde croie que Tu M’as envoyé. Je leur ai donné la gloire que Tu M’as donnée afin qu’ils soient un comme nous sommes un – Moi en eux et Toi en Moi, afin qu’ils soient parfaitement un et qu’ainsi le monde reconnaisse que Tu M’as envoyé et que Tu les as aimés comme Tu m’as aimé.

la Bible, Jean 17.20-23

BA: « Toute la vie du chrétien, comme la création entière, n’a d’autre but que de glorifier Dieu. »


  1. Que pouvez-vous dire de l’accueil du Christ? Comment l’appréciez-vous, le ressentez-vous? Quelles caractéristiques de Son accueil souhaitez-vous pouvoir partager plus avec vos prochains?

Accueillez-vous donc les uns les autres comme Christ vous a accueillis, pour la gloire de Dieu.

la Bible, Romains 15.7

BA: « Sa condescendance, Sa bienveillance à notre égard doit nous pousser à manifester les mêmes sentiments à nos frères. Quand pourrons-nous déployer envers le plus infirme d’entre eux la millième partie de la miséricorde dont Christ a usé envers nous? »


  1. Quatre textes de l’Ancien Testament sont cités dans le passage suivant (Rm 15-8-12): considérer ce tableau et discuter les grandes lignes du plan du salut que Dieu offre de façon si grandiose et généreuse à toutes Ses créatures.

J’affirme en effet que Jésus-Christ est devenu le serviteur des circoncis pour prouver que Dieu est vrai en confirmant les promesses faites à leurs ancêtres. Quant aux non-Juifs, ils célèbrent Dieu à cause de Sa bonté, comme le dit l’Ecriture: C’est pourquoi je Te louerai parmi les nations et Je chanterai à la gloire de Ton nom. Il est dit encore: Nations, réjouissez-vous avec Son peuple! et encore: Louez le Seigneur, vous toutes les nations, célébrez-Le, vous tous les peuples! Esaïe dit aussi: Il paraîtra, le rejeton d’Isaï, Il se lèvera pour régner sur les nations; les nations espéreront en Lui.

la Bible, Romains 15.8-12

BA: « Ce qui éclate dans le salut des païens, c’est la miséricorde de Dieu. Les gentils glorifient Dieu pour Sa miséricorde parce qu’Il les a reçus par pure grâce. Juifs et gentils, en glorifiant Dieu, accomplissent des paroles prophétiques. »

  1. L’Ancien comme le Nouveau Testament évoquent l’appel à servir Dieu et son prochain. Jésus-Christ est notre modèle en cela également: discuter, en complément du verset 8 de Romains 15, les trois passages ci-dessous:

qui est le plus grand: celui qui est à table ou celui qui sert N’est-ce pas celui qui est à table? Et Moi, cependant, Je suis au milieu de vous comme celui qui sert.

la Bible, Luc 22.27

C’est ainsi que le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner Sa vie en rançon pour beaucoup.

la Bible, Matthieu 20.28

Que votre attitude soit identique à celle de Jésus-Christ: Lui qui est de condition divine, Il n’a pas regardé Son égalité avec Dieu comme un butin à préserver, mais Il s’est dépouillé Lui-même en prenant une condition de serviteur, en devenant semblable aux êtres humains. Reconnu comme un simple homme, Il s’est humilié Lui-même en faisant preuve d’obéissance jusqu’à la mort,
même la mort sur la croix. C’est aussi pourquoi Dieu L’a élevé à la plus haute place et Lui a donné le nom
qui est au-dessus de tout nom afin qu’au nom de Jésus
chacun plie le genou dans le ciel, sur la terre et sous la terre et que toute langue reconnaisse que Jésus-Christ est le Seigneur, à la gloire de Dieu le Père.

la Bible, Philippiens 2.5-11

  1. Commenter ce dernier verset que Paul inclut dans sa lettre avant de passer à des considérations pratiques. Et prions ensemble… pour que nous puissions goûter à plus de fruit que l’Esprit veut faire mûrir en nous:

Que le Dieu de l’espérance vous remplisse de toute joie et de toute paix dans la foi, pour que vous débordiez d’espérance, par la puissance du Saint-Esprit!

la Bible, Romains 15.13

BA: « C’est dans la foi, (grec) dans le croire, dans l’acte de se confier en Dieu, que le fidèle puise toute joie et toute paix. Il en est rempli dans la mesure où il se confie en Dieu et s’empare, par la foi, des biens invisibles et éternels. »


  1. Paul aborde maintenant le contexte de sa lettre et son espérance pour l’avenir. Noter le tact dont l’apôtre fait preuve en évoquant ses destinataires, et relever ce qu’il écrit à propos du Dieu trois fois saint (Esaïe 6.3; Apocalypse 4.8).

En ce qui vous concerne, mes frères et soeurs, je suis personnellement convaincu que vous êtes pleins de bonnes dispositions, remplis de toute connaissance et capables de vous avertir les uns les autres. Cependant, frères et soeurs, c’est avec une certaine audace que je vous ai écrit par endroits, comme pour réveiller vos souvenirs, et cela à cause de la grâce que Dieu m’a faite d’être serviteur de Jésus-Christ pour les non-Juifs. Je m’acquitte ainsi du service sacré de la prédication de l’Evangile de Dieu afin que les non-Juifs soient une offrande agréable, devenue sainte par l’action de l’Esprit Saint.

la Bible, Romains 15.14-16

BA: « Paul invoque sa mission d’apôtre des gentils (verset 16) pour se justifier d’adresser cette épître à l’Eglise de Rome, qu’il n’avait ni fondée ni visitée. »

« Notez l’engagement de la Trinité dans le ministère de la Parole. Paul est le ministre de Jésus-Christ, il annonce « l’Evangile de Dieu », et il sert par la puissance du Saint-Esprit de Dieu qui sanctifie son ministère. » (146)


  1. Discuter la place du miraculeux dans le ministère de l’apôtre Paul… et dans les nôtres: qu’est-ce qui est différent? qu’est-ce qui est encourageant?

Je peux donc me montrer fier en Jésus-Christ de l’oeuvre de Dieu. En effet, je n’oserais rien mentionner si Christ ne l’avait pas accompli par moi pour amener les non-Juifs à l’obéissance par la Parole et par les actes, par la puissance des signes et des prodiges et par la puissance de l’Esprit de Dieu. Ainsi, depuis Jérusalem et en rayonnant jusqu’en Illyrie, j’ai abondamment propagé l’Evangile de Christ.

la Bible, Romains 15.17-19

Ce salut, annoncé d’abord par le Seigneur, nous a été confirmé par ceux qui l’ont entendu. Dieu a appuyé leur témoignage par des signes, des prodiges et divers miracles, ainsi que par les dons du Saint-Esprit distribués conformément à Sa volonté.

la Bible, Hébreux 2.3-4

« Les miracles avaient pour but d’authentifier les messagers et le message. » « Nous ne sommes peut-être pas à même aujourd’hui d’accomplir des miracles, puisque c’était un don apostolique, mais nous pouvons prêcher l’amour de Dieu « en parole et en oeuvre » à ceux qui nous entourent. » (147)


  1. A quel autre personnage historique pourrions-nous comparer Paul? Quels traits de caractère le caractérisaient, d’après le passage ci-dessous?

Je me suis fait un point d’honneur d’annoncer l’Evangile là où Christ n’avait pas été annoncé, afin de ne pas construire sur les fondations posées par un autre, mais comme il est écrit: Ceux à qui Il n’avait pas été annoncé verront, et ceux qui n’en avaient pas entendu parler comprendront. C’est aussi ce qui m’a souvent empêché d’aller chez vous. Mais maintenant, comme je n’ai plus rien qui me retienne dans ces régions et que, depuis bien des années, j’ai le vif désir de vous rendre visite, je le ferai quand je me rendrai en Espagne. J’espère en effet vous voir en passant et recevoir votre aide pour me rendre là-bas une fois que j’aurai satisfait, du moins en partie, mon désir d’être avec vous.

la Bible, Romains 15.20-24

BA: « Ceux à qui l’Évangile n’a pas encore été annoncé voient et comprennent souvent plus vite et mieux que ceux qui en sont comme rassasiés. » « Après que j’aurai en partie satisfait le désir d’être avec vous, (grec) que je me serai rempli de vous. Ici, comme Romains 1.12, Paul, loin de se mettre au-dessus de ses frères, leur donne à entendre que son ardent désir de les voir vient de ce qu’il espère recevoir d’eux consolation et force. »


  1. La lettre aux Romains comprend des passages d’une portée spirituelle incroyablement élevée… et aussi des passages qui évoquent des questions toutes concrètes de la vie… que pensez-vous de ce « mélange », ou de cet équilibre?

Maintenant je vais à Jérusalem pour servir les saints. En effet, les Eglises de la Macédoine et l’Achaïe ont bien voulu organiser une collecte en faveur de ceux qui sont pauvres parmi les saints de Jérusalem. Elles l’ont bien voulu et elles le leur devaient, car si les non-Juifs ont eu part aux avantages spirituels des Juifs, ils doivent aussi les assister dans leurs besoins matériels. Dès que j’aurai réglé cette affaire et que je leur aurai remis ces dons, je partirai pour l’Espagne et je passerai chez vous. Je sais qu’en venant vous rendre visite, c’est avec une pleine bénédiction de l’Evangile de Christ que je le ferai.

la Bible, Romains 15.25-29

« Nous trouvons de plus amples informations à propos de cette collecte en 2 Corinthiens 8 et 9. » (148-149)


  1. BA: « La vraie prière est, aux yeux de Paul, un combat. » Qu’en pensez-vous?

Je vous en supplie, frères et soeurs, par notre Seigneur Jésus-Christ et par l’amour de l’Esprit, combattez avec moi en adressant à Dieu des prières en ma faveur. Priez afin que je sois protégé des incrédules de la Judée et que l’aide que j’apporte à Jérusalem soit bien accueillie par les saints. Ainsi je pourrai venir chez vous dans la joie, si c’est la volonté de Dieu, et trouver un peu de repos au milieu de vous.

la Bible, Romains 15.30-32

BA: « Ses appréhensions n’étaient que trop justifiées (Actes 20.22 et suivants; Actes 21.11; Actes 23.12 et suivants). Mais quelle confiance dans le pouvoir des prières de ses frères! Sa foi ne fut point confondue, car il fut l’objet d’une délivrance toute providentielle. »

Epaphras, qui est l’un des vôtres, vous salue. Serviteur de Jésus-Christ, il ne cesse de combattre pour vous dans ses prières afin que vous teniez bon, comme des hommes mûrs, pleinement disposés à faire toute la volonté de Dieu.

la Bible, Colossiens 4.12

En guise de magnifique bénédiction finale:

Que le Dieu de la paix soit avec vous tous! Amen!

la Bible, Romains 15.33

BA: « Paul affectionne ce nom si doux à l’âme: le Dieu de la paix, le Dieu qui en est la source, qui la donne, qui la renouvelle sans cesse dans le coeur de ses enfants (Romains 16.20; 2 Corinthiens 13.11; Philippiens 4.9; 1 Thessaloniciens 5.23). »


%d blogueurs aiment cette page :