Bible, foi et soutien: Rm 12

Rencontre pour étudier la lettre de Paul aux Romains, chapitre 12.

Jeudi 4 mars à 20h00, en visioconférence sur https://unine.webex.com/meet/pierre-andre.lechot

ligne directrice pour notre étude suivie de la lettre aux Romains:

Ainsi donc, recherchons ce qui contribue à entretenir la paix et à nous faire grandir mutuellement dans la foi.

la Bible, Romains 14.19

Que le Dieu de l’espérance vous remplisse de toute joie et de toute paix dans la foi, pour que vous débordiez d’espérance, par la puissance du Saint-Esprit!

la Bible, Romains 15.13

références: « Soyez justes » de Warren W. Wiersbe / Bible annotée en ligne


accueil

  • bénédiction

Ne le savez-vous pas? Votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous et que vous avez reçu de Dieu.

la Bible, 1 Corinthiens 6.19

par la grâce de Dieu je suis ce que je suis

la Bible, 1 Corinthiens 15.10
  • nouvelles des un-e-s et des autres
  • prière

étude du chapitre 12 de Romains, proposition de questions et textes

BA: titre proposé: « Exhortations à ceux qui sont sauvés par la grâce de Dieu » commentaire: « L’apôtre présente son exhortation comme la conclusion (donc) de toute la première partie de l’épître, où il a développé les compassions de Dieu pour l’humanité pécheresse et perdue. » « À cet amour dont Dieu les aime, les chrétiens de Rome doivent répondre en se donnant à Dieu. Pour rendre son invitation plus pressante, l’apôtre les interpelle: frères. C’est là le principe de la morale chrétienne : « Nous L’aimons parce qu’Il nous a aimés le premier » (1 Jean 4.7-11). » « Dans la plupart de ses épîtres l’apôtre fait ainsi suivre d’exhortations pratiques l’exposé de la grâce de Dieu qui nous sauve en Jésus-Christ. » « Le corps avec ses membres divers, est l’organe de toute l’activité de l’homme. Le chrétien doit le consacrer à Dieu, comme témoignage de sa reconnaissance (Romains 6.12-13). » « Cette offrande spirituelle de votre activité à Dieu, dit Paul à ses lecteurs, constituera votre culte raisonnable. Il appelle ce culte raisonnable, parce que ce culte est conforme à ce que, suivant une estimation rationnelle, et par une conclusion logique, les chrétiens doivent à Dieu qui les a aimés et sauvés. »

  1. Discuter le premier verset en lien avec cette citation: « Dans la vie chrétienne, la doctrine et la pratique vont toujours de pair. Ce que nous croyons nous aide à établir notre conduite. » (119)

Je vous encourage donc, frères et soeurs, par les compassions de Dieu, à offrir votre corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu. Ce sera de votre part un culte raisonnable.

la Bible, Romains 12.1

« Le corps du chrétien est le temple de Dieu (1 Co 6.19-20) parce que l’Esprit Saint y habite (Rm 8.9). C’est notre privilège de pouvoir glorifier et exalter le Christ dans notre corps (Ph 1.20-21) » « Offrir », dans ce verset, signifie plus exactement « offrir une fois pour toutes ». Ce mot implique une soumission définitive au Seigneur » (120)


  1. Discuter le deuxième verset en lien avec cette citation: « Le monde veut contrôler votre intelligence mais Dieu, Lui, veut la transformer (voir Eph 4.17-24 et Col 3.1-11); le mot traduit par « transformer », ici, est le même que celui qui est employé dans Matthieu 17.2, dans le sens de « transfigurer ». En français, le mot grec ainsi traduit a donné « métamorphose ». Ce mot décrit un changement venu de l’intérieur. » (121)

Ne vous conformez pas au monde actuel, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence afin de discerner quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.

la Bible, Romains 12.2

BA: « L’apôtre envisage les conséquences que la consécration de sa vie à Dieu a pour le chrétien dans ses rapports avec le monde et dans ses dispositions naturelles. Ne vous conformez pas au siècle présent : dans l’activité qu’il se propose d’exercer pour Dieu, le chrétien ne doit pas suivre les règles, les coutumes, les modes qui prévalent dans le siècle présent, obéir aux passions, s’inspirer de l’esprit du monde. Le siècle présent, c’est le monde dans son état actuel, plongé dans le mal, où règnent les ténèbres et le péché (Galates 1.4 ; 2 Corinthiens 4.4); il est opposé au « siècle à venir », où la volonté de Dieu dominera seule. » « L’entendement, c’est la raison pratique, la faculté qui discerne le bien et le mal, la conscience morale » « Son renouvellement, et la transformation de notre être qui en résulte, sont l’œuvre du Saint-Esprit; mais le croyant accepte cette œuvre et y coopère par la foi. » « La vraie traduction est probablement: laissez vous transformer. » « Le verbe au présent indique un changement qui se continue. »

« Lorsque nous passons du temps dans la prière, nous abandonnons notre volonté à Dieu et nous disons: « Non pas comme je veux mais comme Tu veux ». Nous devons tout remettre à Dieu et Le laisser agir. » (122)


  1. Discuter le troisième verset en lien avec cette citation: « Si nous avons une relation juste avec Dieu, nous aurons une relation juste avec ceux qui nous entourent. « Si quelqu’un dit: J’aime Dieu, et qu’il haïsse son frère, c’est un menteur » (1 Jean 4.20) » (119)

Par la grâce qui m’a été donnée, je dis à chacun de vous de ne pas avoir une trop haute opinion de lui-même, mais de garder des sentiments modestes, chacun selon la mesure de foi que Dieu lui a donnée.

la Bible, Romains 12.3

BA: « La modestie seule nous met à notre véritable place devant Dieu et devant les hommes. Paul introduit cette exhortation à la modestie comme une confirmation (en effet) du principe qu’il a posé au verset 1, de l’obligation qu’il fait aux chrétiens d’offrir leur corps en sacrifice à Dieu. C’est une première et très importante application de ce principe. S’ils sont disposés à se limiter et à se modérer dans l’opinion qu’ils ont d’eux-mêmes, ils montrent par là qu’ils sont animés d’un véritable esprit de sacrifice et de consécration à Dieu. » « penser pour penser sagement (il y a en grec un jeu de mots difficile à rendre en français) ; en d’autres termes, chacun doit borner ses visées à la mesure du don que Dieu lui a accordé, et mettre son ambition à être sage, réfléchi, modéré et modeste dans l’estimation de soi-même. » « Cette foi exclut tout mérite propre ; elle a conscience que ce que nous recevons de Dieu est une pure grâce ; elle entretient en nous la vraie humilité ; tandis que l’orgueil naît d’une appréciation illusoire de nous même. »


  1. Discuter les deux versets ci-dessous et cette citation: « Paul écrit à des chrétiens appartenant à des Eglises locales à Rome. Il décrit leurs relations entre eux comme membres d’un même corps (il emploie la même image en 1 Co 12 et Eph 4.7-16). L’idée de base est que chaque croyant est une partie vivante du corps du Christ et chacun a un rôle spirituel à remplir. Chaque croyant a un ou plusieurs dons qui doivent être utilisés pour l’édification du corps et le perfectionnement des autres membres. En résumé, nous appartenons les uns aux autres, nous exerçons notre ministère les uns envers les autres et nous avons besoin les uns des autres. » (122)

En effet, de même que nous avons plusieurs membres dans un seul corps et que tous les membres n’ont pas la même fonction, de même, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps en Christ et nous sommes tous membres les uns des autres, chacun pour sa part.

la Bible, Romains 12.4-5

BA: « La comparaison de l’Église avec le corps humain se retrouve développée et appliquée dans 1 Corinthiens 12, comparez aussi Ephésiens 4. Ici elle sert de transition à l’exhortation suivante qui porte sur la fidélité avec laquelle chacun doit employer le don qu’il a reçu, pour l’utilité commune et en vue de l’unité du corps. »


  1. Discuter le passage ci-dessous en lien avec ce témoignage vécu: « J’ai travaillé avec deux hommes qui avaient une attitude opposée quant à leurs dons: le premier ne cessait de les amoindrir et ne les utilisait pas; le second se vantait sans cesse de dons qu’il n’avait pas. En fait, tous deux étaient orgueilleux. Ils refusaient de reconnaître la grâce de Dieu et ne Le laissaient pas se glorifier. » (123)

Nous avons des dons différents, selon la grâce qui nous a été accordée. Si quelqu’un a le don de prophétie, qu’il l’exerce en accord avec la foi; si un autre est appelé à servir, qu’il se consacre à son service. Que celui qui enseigne se donne à son enseignement, et celui qui a le don d’encourager à l’encouragement. Que celui qui donne le fasse avec générosité, celui qui préside, avec zèle, et que celui qui exerce la bienveillance le fasse avec joie.

la Bible, Romains 12.6-8

BA: « Les dons (grec charismes, du mot charis, grâce) sont communiqués par le Saint-Esprit et reçus par la foi ; nous les possédons selon la grâce qui nous a été donnée. »

Celui qui prophétise, au contraire, parle aux hommes, les édifie, les encourage, les réconforte.

la Bible, 1 Corinthiens 14.3

« Notez que l’exhortation (l’encouragement) et la miséricorde sont tout autant des ministères spirituels que la prédication ou l’enseignement. » (123)

à chacun la manifestation de l’Esprit est donnée pour le bien de tous

la Bible, 1 Corinthiens 12.7

Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur, la maîtrise de soi.

la Bible, Galates 5.22

  1. Discuter le passage ci-dessous en lien avec cette citation: « Une attitude d’humilité et le désir de partager sont les signes distinctifs d’un chrétien qui sert vraiment le corps du Christ. » (125)

Que l’amour soit sans hypocrisie. Ayez le mal en horreur, attachez-vous au bien. Par amour fraternel soyez pleins d’affection les uns pour les autres et rivalisez d’estime réciproque.

la Bible, Romains 12.9-10

BA: « Après avoir montré que le chrétien doit être au sein de l’Église comme membre du corps de Christ et dans l’exercice du don qui lui a été confié (versets 3-8) Paul passe à des préceptes sur les rapports du chrétien avec les hommes pris individuellement, qu’ils soient ses frères ou ses ennemis. » « La charité, l’amour chrétien, pour être sans hypocrisie, ne doit pas, comme l’amour mondain, se chercher lui-même dans les autres en les flattant, en aimant et en tolérant chez eux le mal. Il doit avoir le mal en horreur même dans les êtres les plus chers, et s’attacher fortement (grec étant collés) au bien, pour le faire triompher en eux et dans le monde. » « De la charité l’apôtre fait découler toutes les exhortations qui suivent et qui, du verset 9 au verset 13, ne forment qu’une seule phrase »


  1. Quelle belle expérience d’hospitalité, reçue ou accordée, pourriez-vous partager?

Ayez du zèle, et non de la paresse. Soyez fervents d’esprit et servez le Seigneur. Réjouissez-vous dans l’espérance et soyez patients dans la détresse. Persévérez dans la prière. Pourvoyez aux besoins des saints et exercez l’hospitalité avec empressement.

la Bible, Romains 12.11-13

BA: « D’autres traduisent : soyez brûlants par l’Esprit de Dieu. » « Dans notre vie actuelle, il y a plus de sujets de tristesse que de motifs de joie (Jean 16.33) ; mais quant à l’espérance, le chrétien peut toujours être joyeux, car il sait que l’avenir lui appartient, qu’il va au-devant de l’affranchissement de toute souffrance et de l’éternelle félicité (1 Thessaloniciens 5.16 ; 1 Pierre 1.8). »

BA: « Exerçant l’hospitalité (grec poursuivant l’hospitalité). L’accomplissement de ce devoir avait une grande importance dans l’Église primitive, car il n’y avait pas dans les villes de l’antiquité d’hôtelleries où les chrétiens pussent loger sans s’exposer à divers inconvénients. De là les fréquentes recommandations concernant l’exercice de l’hospitalité (Romains 16.2 ; 1 Timothée 3.2 ; 1 Timothée 5.10 ; 1 Timothée 1.8 ; Hébreux 13.2 ; 1 Pierre 4.9 ; comparez Actes 16.15). Aujourd’hui encore, il faut saisir les occasions, les faire naître au besoin, de remplir ce devoir chrétien ; il faut, en un mot, poursuivre l’hospitalité. Il peut en résulter de grandes bénédictions, ce ne sont pas les patriarches seuls qui « ont logé des anges sans le savoir » (Hébreux 13.2). »


  1. Discuter le passage ci-dessous en lien avec cette citation de la Bible Annotée: « Pleurer avec ceux qui sont dans le malheur, la nature humaine y suffit : où est le cœur de pierre qui en soit incapable ? Mais voir un homme dans le bonheur et non seulement ne pas lui porter envie, mais se réjouir avec lui, c’est un sentiment que Dieu doit nous inspirer. Aussi Paul place-t-il ce précepte avant l’autre. »

Bénissez ceux qui vous persécutent, bénissez et ne maudissez pas. Réjouissez-vous avec ceux qui se réjouissent, pleurez avec ceux qui pleurent. Vivez en plein accord les uns avec les autres. N’aspirez pas à ce qui est élevé, mais laissez-vous attirer par ce qui est humble. Ne vous prenez pas pour des sages.

la Bible, Romains 12.14-16

BA: « Les multitudes qui se pressaient sur les pas de Jésus étaient attirées à lui parce qu’elles sentaient en lui cette sympathie. « Il était touché de compassion », telle est la remarque que les évangélistes répètent à plus d’une reprise. »


  1. Comment pratiquement vivez-vous l’exhortation ci-dessous? Qu’est-ce qui vous a aidé dans ce sens jusqu’à ce jour, et que souhaiteriez-vous vivre pour progresser encore?

Ne rendez à personne le mal pour le mal. Recherchez ce qui est bien devant tous les hommes. Si cela est possible, dans la mesure où cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes.

la Bible, Romains 12.17-18

BA: « Les hommes jugent de la vérité d’après la vie de ceux qui la professent (comparez 2 Corinthiens 8.21 ; Actes 24.16 ; 1 Pierre 2.12 ; 1 Pierre 3.16). »


  1. Comparer Matthieu 5.44-48 avec les versets 19-21 de Romains 12 et partager à propos de notre appel commun.

Mais Moi Je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous détestent et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, afin d’être les fils de votre Père céleste. En effet, Il fait lever Son soleil sur les méchants et sur les bons, et Il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes. Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous? Les collecteurs d’impôts n’agissent-ils pas de même? Et si vous saluez seulement vos frères, que faites-vous d’extraordinaire? Les membres des autres peuples n’agissent-ils pas de même? Soyez donc parfaits comme votre Père céleste est parfait.

la Bible, Matthieu 5.44-48

Ne vous vengez pas vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère de Dieu, car il est écrit: C’est à Moi qu’appartient la vengeance, c’est Moi qui donnerai à chacun ce qu’il mérite, dit le Seigneur. Mais si ton ennemi a faim, donne-lui à manger, s’il a soif, donne-lui à boire, car en agissant ainsi, tu amasseras des charbons ardents sur sa tête. Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais sois vainqueur du mal par le bien.

la Bible, Romains 12.19-21

BA: « Remets ta cause à l’Éternel, dit l’apôtre au chrétien offensé et lésé : il veille sur toi et ne permettra pas que tu deviennes définitivement la proie du méchant, il rétablira, mieux que toi, l’ordre troublé par les iniques. Son règne, qui est le règne de la justice, doit l’emporter ici bas et dans l’éternité (Psaumes 73.1 ; 2 Pierre 3.13). »

BA: « Cette énergique image, qui énonce le motif de la conduite prescrite, ne signifie pas : tu attireras ainsi sur lui un jugement d’autant plus sévère de la part de Dieu, ce serait en opposition directe avec la pensée de l’apôtre, aussi bien qu’avec celle des Proverbes ; mais au contraire : la chaleur pénétrante d’un amour si inattendu fera naître dans sa conscience les douleurs salutaires de la repentance et consumera en lui la méchanceté et la haine. L’expérience est d’accord avec cet enseignement. »

« Les « charbons ardents » signifient peut-être le sentiment de honte qu’éprouveront nos ennemis lorsque nous leur rendrons le bien pour le mal. En tant que chrétiens, nous devons vivre au niveau le plus haut: rendre le bien pour le mal. N’importe qui peut rendre le bien pour le bien ou le mal pour le mal. » (126)


%d blogueurs aiment cette page :