Bible foi et soutien: Rm 1

Rencontre pour étudier la lettre de Paul aux Romains, chapitre 1.

Jeudi 11 juin 2020, à Longe-Coca 17 à 20h00, à 2 mètres de distance, avec désinfectant à disposition à l’entrée; et en parallèle en visioconférence sur https://meet.jit.si/Biblefoietsoutien

ligne directrice pour notre étude suivie de la lettre aux Romains:

Ainsi donc, recherchons ce qui contribue à entretenir la paix et à nous faire grandir mutuellement dans la foi.

la Bible, Romains 14.19

Que le Dieu de l’espérance vous remplisse de toute joie et de toute paix dans la foi, pour que vous débordiez d’espérance, par la puissance du Saint-Esprit!

la Bible, Romains 15.13

références: « Soyez justes » de Warren W. Wiersbe / Bible annotée en ligne


accueil

  • bénédiction
  • nouvelles des un-e-s et des autres
  • prière

étude du chapitre 1 de Romains, proposition de questions et textes

  • versets 1-7 Paul présente ses références
    • il est serviteur de Jésus-Christ (1)
    • il est apôtre (1)
    • il annonce l’Evangile (1-4)
    • il est missionnaire auprès des nations (5-7)

De la part de Paul, serviteur de Jésus-Christ, appelé à être apôtre, mis à part pour annoncer l’Evangile de Dieu. Cet Evangile, Dieu l’avait promis auparavant par Ses prophètes dans les saintes Ecritures.

la Bible, Romains 1.1-2
  1. « l’Evangile de Dieu »: importance de cette formulation?

Il concerne Son Fils qui, en tant qu’homme, est né de la descendance de David et qui, du point de vue de l’Esprit Saint, a été déclaré Fils de Dieu avec puissance par Sa résurrection: Jésus-Christ notre Seigneur.

la Bible, Romains 1.3-4
  1. Paul souligne l’important de la résurrection de Jésus-Christ; comment évoquer cet évènement de nos jours, quelle est son importance pour notre foi et pour notre vie quotidienne?

C’est par Lui que nous avons reçu la grâce d’exercer le ministère d’apôtre pour conduire en Son nom des hommes de toutes les nations à l’obéissance de la foi; et vous en faites partie vous aussi, qui avez été appelés par Jésus-Christ. – A tous ceux qui sont à Rome bien-aimés de Dieu, appelés à être saints: que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus-Christ!

la Bible, Romains 1.5-7
  1. Paul évoque un appel, à deux reprises: comment et à quoi sommes-nous appelé-e-s d’après ce passage?
  • versets 8-15 Paul exprime ses préoccupations
    • il rend grâce au sujet des Romains (8)
    • il prie pour eux (9-10)
    • il les aime (11-12)
    • il a une dette envers eux (13-14)
    • il désire vivement les visiter (15)

Tout d’abord, je dis à mon Dieu par Jésus-Christ toute ma reconnaissance au sujet de vous tous parce que dans le monde entier on parle de votre foi. Dieu, que je sers de tout mon coeur en annonçant l’Evangile de Son Fils, m’est témoin que je fais sans cesse mention de vous dans mes prières. Constamment je Lui demande d’avoir enfin, dans le cadre de Sa volonté, le bonheur d’aller chez vous. Je désire en effet vous voir pour vous communiquer un don spirituel afin que vous soyez affermis, ou plutôt afin que nous soyons encouragés ensemble chez vous par la foi qui nous est commune, à vous et à moi.

la Bible, Romains 1.8-12
  1. en se mettant à la place des destinataires, comment apprécier ce que Paul écrit, en quoi est-ce encourageant?

Je ne veux pas que vous ignoriez, frères et soeurs, que j’ai souvent formé le projet d’aller vous voir afin de récolter du fruit parmi vous tout comme parmi les autres nations, mais j’en ai été empêché jusqu’ici. Je me dois à tous, civilisés ou non, sages ou ignorants. Ainsi j’ai un vif désir de vous annoncer aussi l’Evangile, à vous qui êtes à Rome.

la Bible, Romains 1.13-15
  1. « je me dois à tous » écrit Paul, qui avait été connu pour son intransigeance: discuter la modernité de ce texte
  • versets 16-17 Paul affirme sa confiance

En effet, je n’ai pas honte de l’Evangile de Christ: c’est la puissance de Dieu pour le salut de tout homme qui croit, du Juif d’abord, mais aussi du non-Juif. En effet, c’est l’Evangile qui révèle la justice de Dieu par la foi et pour la foi, comme cela est écrit: Le juste vivra par la foi.

la Bible, Romains 1.16-17
  1. que veut dire pour vous « l’Evangile de Christ: c’est la puissance de Dieu pour le salut »?

« L’Evangile était lié à l’image d’un pauvre charpentier juif que l’on avait crucifié. Les Romains n’appréciaient pas vraiment les Juifs, et la crucifixion était la forme d’exécution la plus vile qu’un criminel puisse subir. Pourquoi mettre sa foi en un Juif crucifié? Rome était une cité fière, et l’Evangile venait de Jérusalem, la capitale de l’une des petites nations conquises par Rome. » (Wiersbe p.13)

Pour Wiersbe Rm 1.17 est le verset clé de cette lettre, c’est son thème: « la justice de Dieu ». « Dieu, par la mort et la résurrection du Christ, est manifesté comme étant Celui qui justifie (Rm 3.26). L’Evangile révèle la justification par la foi. » (Wiersbe p.16)

Il est plein d’orgueil, celui dont l’âme n’est pas droite,
mais le juste vivra par sa foi.

la Bible, Habakuk 2.4

il est évident que personne n’est déclaré juste devant Dieu dans le cadre de la Loi, puisqu’il est dit: Le juste vivra par la foi.

la Bible, Galates 3.11

Et le juste vivra par la foi; mais s’il revient en arrière, Je ne prends pas plaisir en lui.

la Bible, Hébreux 10.38
  • versets 18-32 (et jusqu’au chapitre 3 verset 20): l’homme livré à lui-même
    • les non-Juifs sont coupables (18-32)
      • l’intelligence (18-20)
      • l’ignorance (21-23)
      • l’immoralité (24-27)
      • l’obstination (28-32)

« Le thème de Romains est la justice de Dieu, mais Paul doit commencer par l’injustice de l’homme. Tant que l’homme ne se rend pas compte qu’il est pécheur, il ne peut apprécier le salut gratuit offert par Dieu en Jésus-Christ. Paul suit le schéma biblique classique: premièrement la Loi et la condamnation, ensuite la grâce et le salut. » (Wiersbe p.19)

La colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui par leur injustice tiennent la vérité prisonnière, car ce qu’on peut connaître de Dieu est évident pour eux, puisque Dieu le leur a fait connaître.

la Bible, Romains 1.18-19

« A l’origine, l’homme connaissait Dieu. L’histoire de l’homme n’est pas celle d’un animal célébrant des idoles, se transformant en un homme adorant Dieu. C’est le contraire! L’homme a commencé par connaître Dieu, mais il s’est détourné de la vérité et l’a rejetée. » (Wiersbe p.20)

En effet, les perfections invisibles de Dieu, Sa puissance éternelle et Sa divinité, se voient depuis la création du monde, elles se comprennent par ce qu’Il a fait. Ils sont donc inexcusables, puisque tout en connaissant Dieu, ils ne Lui ont pas donné la gloire qu’Il méritait en tant que Dieu et ne Lui ont pas montré de reconnaissance; au contraire, ils se sont égarés dans leurs raisonnements et leur coeur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres.

la Bible, Romains 1.20-21
  1. selon le passage ci-dessus, qu’est-ce que Dieu attend de tout être humain?

Le ciel raconte la gloire de Dieu et l’étendue révèle l’oeuvre de Ses mains.

la Bible, Psaume 19.2

Extraits des Confessions de Saint Augustin:

« Ce que je sais, de toute la certitude de la conscience, Seigneur, c’est que je vous aime. Vous avez percé mon cœur de votre parole, et à l’instant je vous aimai. Le ciel et la terre et tout ce qu’ils contiennent ne me disent-ils pas aussi de toutes parts qu’il faut que je vous aime? Et ils ne cessent de le dire aux hommes, «afin qu’ils demeurent sans excuse ( Rm I.20).» Mais le langage de votre miséricorde est plus intérieur en celui dont vous daignez avoir pitié, et à qui il vous plaît de faire grâce; autrement le ciel et la terre racontent vos louanges à des sourds. Qu’aimé-je donc en vous aimant? Ce n’est point la beauté selon l’étendue, ni la gloire selon le temps, ni l’éclat de cette lumière amie à nos yeux, ni les douces mélodies du chant, ni la suave odorance des fleurs et des parfums, ni la manne, ni le miel, ni les délices de la volupté. Ce n’est pas là ce que j’aime en aimant mon Dieu, et pourtant j’aime une lumière, une mélodie, une odeur, un aliment, une volupté, en aimant mon Dieu; cette lumière, cette mélodie, cette odeur, cet aliment, cette volupté, suivant l’homme intérieur; lumière, harmonie, senteur, saveur, amour de l’âme, qui défient les limites de l’étendue, et les mesures du temps, et le souffle des vents, et la dent de la faim, et le dégoût de la jouissance, voilà ce que j’aime en aimant mon Dieu. » Et qu’est-ce enfin? J’ai interrogé la terre, et elle m’a dit: «Ce n’est pas moi.» Et tout ce qu’elle porte m’a fait même aveu. J’ai interrogé la mer et les abîmes, et les êtres animés qui glissent sous les eaux, et ils ont répondu: «Nous ne sommes pas ton Dieu; cherche au-dessus de nous.» J’ai interrogé les vents, et l’air avec ses habitants m’a dit de toutes parts: «Anaximènes se trompe; je ne suis pas Dieu.» J’interroge le ciel, le soleil, la lune, les étoiles, et ils me répondent: «Nous ne sommes pas non plus le Dieu que tu cherches.» Et je dis enfin à tous les objets qui se pressent aux portes de mes sens: «Parlez-moi de mon Dieu, puisque vous ne l’êtes pas; dites-moi de lui quelque chose.» Et ils me crient d’une voix éclatante: «C’est lui qui nous a faits ( Ps 100.3).»

Ils se vantent d’être sages, mais ils sont devenus fous, et ils ont remplacé la gloire du Dieu incorruptible par des images qui représentent l’homme corruptible, des oiseaux, des quadrupèdes et des reptiles. C’est pourquoi Dieu les a livrés à l’impureté par les désirs de leur coeur, de sorte qu’ils déshonorent eux-mêmes leur propre corps, eux qui ont remplacé la vérité de Dieu par le mensonge et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur, qui est béni éternellement. Amen!

la Bible, Romains 1.22-25
  1. dans notre culture contemporaine, qu’est-ce qui pourrait s’apparenter à l’usage d’idoles (définition: « représentation d’une divinité que l’on adore et qui est l’objet d’un culte au même titre que la divinité elle-même / personne ou chose intensément admirée et faisant l’objet d’une sorte de vénération »)?

C’est pour cette raison que Dieu les a livrés à des passions déshonorantes: leurs femmes ont remplacé les rapports sexuels naturels par des relations contre nature; de même, les hommes ont abandonné les rapports naturels avec la femme et se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres; ils ont commis homme avec homme des actes scandaleux et ont reçu en eux-mêmes le salaire que méritait leur égarement.

Comme ils n’ont pas jugé bon de connaître Dieu, Dieu les a livrés à leur intelligence déréglée, de sorte qu’ils commettent des actes indignes. Ils sont remplis de toute sorte d’injustice, d’immoralité sexuelle, de méchanceté, de soif de posséder et de mal. Leur être est plein d’envie, de meurtres, de querelles, de ruses, de fraudes et de perversité. Rapporteurs, ils sont aussi médisants, ennemis de Dieu, arrogants, orgueilleux, vantards, ingénieux pour faire le mal, rebelles à leurs parents. Dépourvus d’intelligence, de loyauté, d’affection, ils sont irréconciliables, sans pitié. Et bien qu’ils connaissent le verdict de Dieu déclarant dignes de mort les auteurs de tels actes, non seulement ils les commettent, mais encore ils approuvent ceux qui agissent de même.

la Bible, Romains 1.26-32

« Paul cite ici vingt-deux péchés spécifiques, qui, tous, sont d’actualité (pour d’autres listes, voir Mc 7.21-23, Ga 5.19-21, 1 Tm 1.9-10 et 2 Tm 3.2-5). » (Wiersbe p.22)

  1. discuter l’ensemble des travers évoqués dans la liste (et les listes) ci-dessus
%d blogueurs aiment cette page :